Nov 13

Tout le monde a son sticker ?

C’est toute la France qui, aujourd’hui, de la Lorraine aux Ardennes, dans la rue ou dans les sondages, vous le répète : « Rendez l’ISF d’abord ! »

Pour les stickers, c’est par ici : https://francoisruffin.fr/rends-isf/

Lien Permanent pour cet article : http://www.pg87.fr/tout-le-monde-a-son-sticker/

Nov 03

Sortir du diesel : un impératif écologique dont la faisabilité sociale est cruciale !

« Sortir du diesel et plus largement des énergies carbonées dans le transport est une urgence d’intérêt général humain. »

« Si nous voulons avoir des chances de limiter le réchauffement du climat à 1,5 °C, la vente de ces véhicules fortement émetteurs en Europe doit atteindre zéro autour de l’année 2028. En bref, nous avons dix ans devant nous pour mettre un terme à la vente des véhicules essence, diesel et hybrides. » prévient Greepeace . Comment y parvenir ? C’est une responsabilité politique majeure que de proposer un chemin praticable et donc faisable socialement. Nos dirigeants s’en remettent aux mécanismes de marché assortis d’une fiscalité dite incitative, c’est à dire dans les faits matraquant  la grande masse de la population, en particulier les plus modestes. Cette politique  de nantis irresponsables  nous conduira encore plus vite dans le mur.

« La hausse des prix du carburant engendre à juste titre l’indignation de ceux à qui elle s’applique. Elle provoque, dans le grand nombre qui ne se résigne pas, une volonté de résister contre le gouvernement Macron. S’il y a indignation c’est parce que cette hausse intervient parmi tant d’autres sur les produits de première nécessité de la vie courante. Elle appauvrit sévèrement les personnes mises à contribution car elles n’ont aucune alternative à l’usage de leur véhicule personnel. Elles n’ont pas le choix entre des modes de transport aussi longtemps que des alternatives à la voiture et à ses carburants n’existent pas. Ni pour les déplacements de la vie quotidienne de leur famille ni pour aller travailler ou accéder aux services dont dépend leur existence »  déclarent les députés de la France Insoumise. Ils ont bien raison.

C’est  d’autant plus  vrai pour nous, ici, en Limousin, à l’heure où le projet de nouvelle convention TER de la région Nouvelle-Aquitaine risque fort de sacrifier nos lignes de train au profit de la route et de nouveaux projets autoroutiers ! « Un transfert de certaines lignes ferroviaires vers la route semble donc se dessiner » note le cabinet DEGEST dans son récent rapport d’étude (page 63). 

En savoir plus »

Lien Permanent pour cet article : http://www.pg87.fr/sortir-du-diesel-un-imperatif-ecologique-dont-la-faisabilite-sociale-est-cruciale/

Oct 23

Contre-budget : ce que ferait La France insoumise

Sur LCP, « Quelles seraient les priorités budgétaires de La France insoumise si, demain, ses députés étaient majoritaires à l’Assemblée ? »

Eric Coquerel, Député LFI :

De l’argent dans le travail plutôt que dans le capital, des embauches dans la fonction publique, l’éducation nationale, la sécurité, … , remettre les contrats aidés, plus de revenus avec l’augmentation du SMIC, revenir sur le gel du point d’indice des fonctionnaires, arrêter de s’en prendre aux retraités, revenir sur toutes les hausses de CSG, revaloriser les pensions à la hauteur de l’inflation, un grand plan d’investissement à hauteur de 30 milliards pour l’écologie. Budget équilibré ! Voici comment.

 

Lien Permanent pour cet article : http://www.pg87.fr/contre-budget-ce-que-ferait-la-france-insoumise/

Oct 16

Perquisition politique au Parti de Gauche

Le jour jour d’un remaniement ministériel le Parti de Gauche subit une perquisition politique, en même temps que le siège de la France Insoumise, le domicile de Jean-Luc Mélenchon et de ses collaborateurs politiques passés et présents ainsi que chez des salarié-e-s du Parti.

La majeure partie des données d’un parti politique sont emportées par la police.

C’est en France, le 16 octobre 2018

MACRON, LA 5e JUSQU’AU BOUT !

Dans quel pays démocratique est-il possible, à l’initiative d’une justice non-indépendante, d’un procureur nommé par l’exécutif, d’organiser plus d’une dizaine de perquisitions simultanées , dans les locaux de la principale force d’opposition et au domicile même de son leader et d’une dizaine de ses ex collaborateurs, militant.e.s ou salarié.e.s actuel.le.s ? Le tout en mobilisant une centaine de policiers, avec gilets pare-balles et armes à la ceinture, comme s’il s’agissait de dangereux terroristes ou d’un gang du grand banditisme ? Et ce en l’absence d’enquête judiciaire et sur la seule base de deux dénonciations sans l’ombre de faits adossés ? En savoir plus »

Lien Permanent pour cet article : http://www.pg87.fr/perquisition-politique-au-parti-de-gauche/

Oct 12

« Mais pour ces travailleuses pauvres, rien, rien de rien, personne ! »

« Ce vote vous collera à la peau comme une infamie ! »

https://francoisruffin.fr/handicap-infamie/

Nous avons, dans le pays, des femmes, des milliers de femmes,
qui accompagnent les enfants handicapés dans les écoles.
 Pour ce métier, elles sont sous-payées, 600€, 700€, sous le seuil de pauvreté, avec des contrats ultra-précaires, sans formation, sans qualification.
Pour changer ça, depuis le début de votre mandat, quelle proposition de loi avez-vous portée ?
RIEN. AUCUNE.
Et le ministère, quel projet de loi ?
RIEN. AUCUN.

(…)

Chose promise, chose due. Voici les noms des 70 députés qui ont empêché qu’un débat ait lieu sur le statut des accompagnant.es pour enfants handicapés. Nulle délation, juste de l’information sur les choix de vos élus :

En savoir plus »

Lien Permanent pour cet article : http://www.pg87.fr/mais-pour-ces-travailleuses-pauvres-rien-rien-de-rien-personne/

Oct 08

Quel avenir pour la gestion de l’eau en Haute-Vienne ?

(Aller à l’article source : Le Blog de danielle Soury, Conseillère municipale de Limoges)

A partir du 1er Janvier 2019, la gestion de l’eau, jusque là de compétence municipale à Limoges et dans les 19 autres communes de l’agglomération,  sera transférée à la Communauté Urbaine (la CU)

C’est une des conséquences concrètes immédiates du passage à la CU. Or  si 9 communes de l’actuelle Communauté d’agglomération – dont Limoges- ont fait, à fort juste titre,  le choix de la gestion publique de l’eau, 11 ont choisi la Délégation de Service Public à des multinationales de l’eau, notamment à la SAUR.  On sait qu’en matière d’eau (comme en bien d’autres domaines) «  le service public est plus efficace que le business privé« . La gestion par les firmes privées génère  en effet des surcoûts et finalement le prix de l’eau est plus élevé pour la population (cf les données de eau de france)  sans même parler des mésusages de l’eau (notamment des fuites importantes).

Une très grande partie de la Haute-Vienne est concernée par ces évolutions de la gestion de l’eau potable sur l’agglomération de Limoges via le SYTEPOL  (Syndicat de Transport d’Eau potable de l’Ouest de Limoges)

L’eau est vitale.  Les citoyen.ne.s attaché.e.s à l’eau bien commun de l’humanité, sont invité.e.s par le réseau  Eau Bien commun de France à une réunion publique d’information. Participons-y nombreux et nombreuses.

Faites circuler l’info…

 

Télécharger le Flyer : A5-Q-16-oct-Panazolweb

 

Lien Permanent pour cet article : http://www.pg87.fr/quel-avenir-pour-la-gestion-de-leau-en-haute-vienne/

Articles plus anciens «

Fetch more items