Imprimer ceci Page

Limoges 2014

Contribution du Parti de Gauche au programme du Front de Gauche à Limoges pour une alternative municipale

 

Photo de Gauche

Photo de Gauche

Orientations programmatiques

 Pour Limoges, l’Humain d’Abord

 

Notre démarche :

 • L’enjeu de ces élections municipales est de redonner le pouvoir au peuple dans la commune et dans l’agglomération pour permettre aux limougeaud-e-s de se réapproprier leur ville ! Dans la dynamique pour un rassemblement large et ambitieux à Limoges, nous souhaitons que nos propositions soient co-élaborées avec toutes celles et tous ceux qui veulent s’impliquer pour construire une orientation alternative à l’austérité et à la précarité. Notre démarche ne vise donc pas à présenter un programme fermé, mais à inaugurer une politique de reconquête des biens communs. Au contraire de la logique mercantile, qui incite au monopole, la définition, le périmètre et le mode de gestion des communs doivent être mis en débat. La mise en place des grandes orientations que nous proposons appelle l’implication du plus grand nombre. Nous voulons ouvrir grandes les portes et les fenêtres !

• Ainsi, entendons-nous inscrire dans le débat des idées fortes, nouvelles, des axes qui nous semblent incontournables pour engager une véritable alternative et opérer une rupture répondant aux urgences sociales, environnementales et démocratiques qui existent dans notre ville. Dès maintenant, chacune et chacun peut, sur ce site, transmette son avis, ses observations, ses critiques et ses propres contributions !

• Cette démarche de co-élaboration citoyenne du programme implique qu’il soit porté de bout en bout de la campagne. On ne saurait donc, entre les deux tours, en revenir aux vieilles pratiques des tractations opaques de sommet: c’est la garantie que chaque voix qui se portera sur notre programme au 1er tour sera respectée jusqu’au Conseil Municipal

Notre démarche sera donc cohérente jusqu’au bout, y compris après le 1er tour :

  1. Nous ne prendrons en aucun cas le risque de voir arriver à la tête de la ville une droite de plus en plus extrêmisée. On ne sait que trop ce qu’il en est en matière sociale, environnementale et démocratique. Nous ne voulons pas de la droite: ni de ses représentants, ni de sa politique !
  2. Photo de Gauche

    Photo de Gauche

    Nous ne lâcherons rien, ni sur notre programme, ni sur la représentation des électeurs qui auront choisi ce programme. C’est donc sous ces conditions que nous proposeronsdediscuter avec toute autre liste se réclamant de gauche qui serait qualifiée pour le second tour. Ce qui implique évidemment qu’il n’y ait aucune tractation programmatique d’entre deux tours, quel que soit le résultat (y compris si nous sommes en tête), et que soit garantie la liberté d’expression et de vote de nos élus qui seront porteurs, dans le prochain Conseil Municipal, de ce programme. De la sorte, toute politique de gauche sera clairement possible avec nous.

  3. Les éventuelles discussions d’entre-deux tours seront exclusivement techniques pour permettre la représentation démocratique dans le conseil municipal (en nombre d’élus) des électeurs qui au premier tour auront choisi notre programme.

 

Dix orientations pour redessiner Limoges

  1. Limoges, ville de la Résistance… à l’austérité et à la mainmise de la finance sur nos vies
  2. Pour une refonte ambitieuse des transports à Limoges
  3. Faire de Limoges une ville éco-sociale pionnière
  4. Reprendre la main sur les intérêts privés et réhabiliter les services publics municipaux
  5. Pour une ville solidaire: une politique municipale active contre les inégalités sociales, les ségrégations et toutes les discriminations
  6. Restaurer le vivre ensemble et garantir un droit à la sûreté égal pour tous et toutes
  7. Relocaliser l’activité en défendant l’emploi coopératif, utile socialement et écologiquement responsable
  8. Pour l’expression d’une culture indépendante et des résistances artistiques et sociales
  9. Une ville pour son territoire et sa région
  10. Permettre aux limougeaud-e-s de se réapproprier la vie communale

Lien Permanent pour cet article : http://www.pg87.fr/limoges-2014/

17 comments

Passer au formulaire de commentaire

  1. philippe

    bonjour

    je voudrais mettre l’accent sur un sujet qui je trouve est trop souvent délaissé par la gauche classique car cet électorat serait plus de droite, on parle souvent de peuple de gauche mais je pense qu’on doit vraiment s’adresser a tout le peuple y compris les classes les plus reactionnaires…Comme tout le monde le sait l’extrême droite à fait son lit dans le passé aussi chez des petits artisans , des petits commerçants et des agriculteurs, je pense donc qu’il serait par conséquent nécessaire de développer dans votre programme des thematiques sur ce point, il faut combattre ces idées actuellement qui se développent dans une large partie du peuple selon laquelle violence = étrangers, ils faut aussi montré quels sont les profits scandaleux de certaines multinationales, le cas de Madrange pourrait être un exemple a citer localement y compris dans un programme municipal…un programme doit parler aux gens et dénoncer aussi des exemples concrets avec des chiffres..
    Même si je n’ai pas de méthode à proprement parlé sur ce sujet je pense que toute la gauche radicale(PG PC NPA, GA, les alternatifs ET J’en passe) doit vraiment se centrer aussi sur ces problèmes et les raisons de la violence qui se développe notre ville.si l’on ne fait rien alors on se condamne a revivre a terme des années aussi noires que durant la montée du fascisme, les discours sur la violence l’insécurité sont souvent des méthodes bien connues par l’extrême droite, afin d’effacer et de faire disparaitre les vrais problèmes: les profits honteux des grands groupes capitalistes, dénoncer donc ces derniers en donnant des chiffres peut être un appui important dans un discours de gauche pour montrer que c’est toujours le profit de ces grands groupes qui fait le lit de la violence et de la pauvreté et Non l’étranger , le chômeur ou je ne sais qui encore.
    Philippe

  2. GEIRNAERT

    Bravo pour cette excellente contribution, c’est un très gros travail,important et bien argumenté, même, si à mon sens, il aurait pu bénéficier d’un peu plus d’exemples concrets.Quoi qu’il en soit le M’PEP87 ne peut qu’y souscrire sans réticences. Un point de détail toutefois « exiger l’abolition de la loi CARLE » n’est pas suffisant il faut exiger l’abrogation de la loi DEBRE origine de toutes les loi contre l’Ecole de la Répûblique et réactifier la devise « l’argent public à l’école publique ».
    Le M’PEP87 est prêt à vous rejoindre et à participer à votre combat dans le cadre d’une liste LTG élargie .
    Fraternellement
    Gilles GEIRNAERT
    porte parole du M’PEP87

  3. GEIRNAERT

    J’ajouterai une interrogation: que sera-t-il possible d’appliquer de ce programme après le vote de l’acte III de la décentralisation? Je crains que se ne soit une lutte future.

    1. PG 87

      C’est tout à fait vrai; c’est bien pourquoi il est impossible de faire de cette élection, bien sûr une élection « apolitique » ça va de soi, mais aussi une élection qui serait seulement locale et qu’on pourrait aborder indépendamment des enjeux politiques plus globaux.

      1. PG-87

        Et il est également impossible de faire semblant d’oublier qu’un Maire-Député n’est pas délié devant les électeurs de sa ville de tout ce qu’il a voté à Paris depuis tant d’années et qui impacte l’ensemble des communes de France. Et de ce coté là, le bilan de Monsieur Alain Rodet, député, est à nos yeux accablant !

  4. Bertrand Tacchella

    Le POI vous a écrit…..Lettre morte?

    1. PG 87

      On va répondre. Mais laissez-nous un peu de temps. On n’est pas des « politiciens professionnels ». On est des militants, des « vrais gens », avec de « vrais » boulots, de « vraies vies de famille », et il faut nous faut en discuter collectivement… et les journées n’ont que 24 heures !

  5. Jacky

    Je ne saisis pas très bien l’intérêt qu’il y aurait à faire une alliance « technique » au 2ème tour avec une liste PS derrière le maire sortant qui en tant que député a voté avec le gouvernement tous les textes réactionnaires récents, comme l’allongement de la durée de cotisation, le recul de l’âge de la retraite, cautionne les interventions dans nos ex (?) colonies, défend la désertification de la Creuse, avec la mise en place de la LGV, etc… Comment la population pourrait-elle comprendre qu’après ce que nous avons dit et ce que nous aurons dit sur l’enjeu national de ces élections municipales, et les divergences de fond avec les socialistes, nous puissions faire liste commune avec des orientations totalement contradictoires. Inutile de tirer à boulets rouges sur les communistes parisiens, si c’est pour reproduire en province ce genre d’alliance « technique ». Et l’histoire du « front républicain » contre l’ extrême droite, les gens de gauche en ont ras-le-bol !!!

    1. PG-87

      Tu remarqueras que nous ne parlons pas de « Front républicain ». Nous sommes nombreux à penser que cette logique a été mise à terre par la droite qui dédiabolise et par le PS qui instrumentalise (et même dédiabolise aussi dans sa version ministre de l’intérieur) l’extrême droite.
      A ceux qui nous reprochent d’avoir choisi (sans illusions aucune) Hollande contre Sarkozy, que nous diraient-ils aujourd’hui, si c’était Sarkozy qui menait cette même politique du fait de notre non-choix ?
      Les masques sont seulement tombés. Nous n’en avions pas !
      Alors, pour les municipales à Limoges, si le PS n’est pas derrière nous (des fois qu’il aurait des charmes locaux insoupçonnés), si il y a pour lui un risque fort de perdre la Mairie, si nous avons un bon score (merci pour tous ceux qui sauront nous soutenir) sans quoi on nous renverra balader, et, troisième « si », si on avait le nombre de candidats sur cette liste « technique » proportionnel à notre influence relative au premier tour, sans avoir à être choisi ou réfuté, en admettant notre liberté totale de vote et d’expression au conseil municipal, et en rabattant sur les points d’incompatibilité rédhibitoires que sont notamment la LGV, les DSP, alors là, il y aurait une « liste technique » pour éviter une municipalité de droite, et nous savons ce que serait une ville de droite décomplexée, à Limoges.
      Sinon, s’il manque un si, nous nous maintiendrons.
      L’intérêt, éventuel et non automatique d’une telle liste « technique », et de faire plier le PS et d’avoir plus de conseillers pour porter les choix de nos électeurs. Ce n’est qu’une tentative de perversion du système électoral inique de la prime majoritaire, un éventuel coup de force politique qui n’est envisageable que dans une configuration très particulière. Sinon nous subirons l’injustice du système électoral, en espérant avoir le même soutien populaire que Limousin Terre de Gauche.
      Et de toute façon, on nous trouvera à l’arrivée pour toute politique à gauche et réellement écologique, et contre tout le reste.

  6. G-L

    Je trouve ce programme très intéressant, et je vous remercie car vous permettez aux Limougeauds de s’exprimer à son sujet. Voici donc quelques remarques, qui n’ont pas forcément de lien entre elles:

    – Le projet de Tramlim pourrait s’inspirer de celui du Metrolim, qui dans sa conception est assez avancé:

    http://metrolim.over-blog.fr/tag/M%C3%A9troLim/

    – L’aspect paysager me semble fondamental: Limoges doit être une ville attrayante. La mise en place généralisée de voies piétonnes doit s’accompagner d’un effort conséquent pour mettre en valeur le patrimoine culturel. Il faut également mettre fin à l’esthétique minérale qui domine, en évitant l’emploi systématique du granite (cf par exemple le mobilier urbain actuel quasi mortuaire; privilégier au contraire la porcelaine et autres céramiques, les matériaux colorés…), en favorisant la mise en place d’oeuvres d’art, et en plantant davantage d’arbres (s’inspirer des grandes métropoles d’Europe centrale et de l’Est). La place de la République devrait être intégralement revue, sans hésiter à faire disparaître l’immeuble des nouvelles galeries, qui constitue une véritable tâche dans le paysage urbain.
    Limoges doit être une ville agréable et accueillante pour ceux qui y vivent, ceux qui y travaillent, ceux qui s’y rendent pour n’importe quelle raison.

    – Dans le même ordre d’idées, la vocation touristique de Limoges doit être mise en évidence. Limoges peut attirer de nombreux touristes, car elle bénéficie d’atouts au niveau du patrimoine. Des campagnes de communication, de promotion, et de mise en valeur des sites peuvent être organisées.

    – L’attrait d’une ville doit également passer par une attitude de bienveillance à l’égard des jeunes:
    D’une part, les enfants doivent pouvoir bénéficier d’aires de jeux plus nombreuses et originales.
    D’autre part, le centre-ville doit offrir une vie nocturne aux étudiants et jeunes adultes. Les décideurs actuels ont une attitude beaucoup trop étriquée par rapport à l’animation nocturne, notamment par peur des plaintes pour tapage. Ce problème ne se pose pourtant pas dans d’autres villes, telles que Tours, Montpellier ou Bordeaux (à la population pourtant beaucoup plus bourgeoises que Limoges), qui sont très tolérantes par rapport à l’animation nocturne. Ainsi, la municipalité devrait favoriser les terrasses, les espaces de rencontre, les évènements nocturnes, les concerts, et organiser des services de transports en commun en soirée (par exemple jusqu’à minuit).

  7. un votant

    Bonjour,

    Tout d’abord bravo pour le score du Parti de Gauche à Limoges au premier tour.
    Ce post pour vous donner mon impression par rapport à la stratégie que le PG adoptera pour le second tour: une alliance avec le PS serait, je pense, une erreur:
    – songez au mépris de la part de l’équipe municipale sortante pour les élus de gauche durant les six précédentes années;
    – ayez également à l’esprit la politique nationale du PS: le « pacte de responsabilité » (30 milliards), les 8 milliards d’allègement fiscal que Ayrault s’apprête à donner aux patrons, le mépris pour les salariés notamment les fonctionnaires, l’austérité…
    – rappelez-vous vos propres réactions au moment où trois membres du PCF ont rejoint l’équipe du maire sortant. Sa liste est une construction politicienne: vous voudriez y participer??
    Voilà, ce sont les impressions d’un électeur lambda de gauche, qui n’a pas envie de voir A. Rodet redevenir maire pour la énième fois.
    Amitiés politiques!

    1. PG-87

      Toutes les réponses à vos questions sont dans le programme, onglet « Notre démarche »
      http://www.limogesterredegauche.fr/programme/notre-demarche/
      Traduction concrète dans les heures à venir !

      1. un votant

        Pfff… vous avez choisi l’alliance avec le PS. Personnellement j’ai voté PG87, pas Rodet. Je ne voterai pas pour vous au 2nd tour.

        1. PG-87

          Ce que dit et fait Limoges Terre de Gauche :
          http://www.limogesterredegauche.fr/le-nouveau-rapport-des-forces/

  8. Douglas

    La Mairie de Limoges et le CSP Limoges oublie Mr Albert Chaminade. Il n’a pas d’hommage dans sa ville, pas de symboles, rien à sa mémoire, pas de plaque vraiment rien.

    Albert Chaminade, Politicien Résistant et encore…….plus connu ancien arbitre national et international, ayant occupé plusieurs postes de dirigeants au sein du basket français est décédé lundi 10 août 2009 à l’âge de 98 ans.

  9. LP

    Un « accord technique » avec Rodet: vous aurez très certainement le pouvoir, mais attendez-vous, par cette trahison à l’égard des électeurs, à revenir en-dessous des 10% aux élections dans 6 ans.
    La politique dans toute sa splendeur!

    1. PG-87

      Ce que dit et fait Limoges Terre de Gauche :
      http://www.limogesterredegauche.fr/le-nouveau-rapport-des-forces/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>