«

»

Oct 08

Imprimer ceci Article

Quel avenir pour la gestion de l’eau en Haute-Vienne ?

(Aller à l’article source : Le Blog de danielle Soury, Conseillère municipale de Limoges)

A partir du 1er Janvier 2019, la gestion de l’eau, jusque là de compétence municipale à Limoges et dans les 19 autres communes de l’agglomération,  sera transférée à la Communauté Urbaine (la CU)

C’est une des conséquences concrètes immédiates du passage à la CU. Or  si 9 communes de l’actuelle Communauté d’agglomération – dont Limoges- ont fait, à fort juste titre,  le choix de la gestion publique de l’eau, 11 ont choisi la Délégation de Service Public à des multinationales de l’eau, notamment à la SAUR.  On sait qu’en matière d’eau (comme en bien d’autres domaines) «  le service public est plus efficace que le business privé« . La gestion par les firmes privées génère  en effet des surcoûts et finalement le prix de l’eau est plus élevé pour la population (cf les données de eau de france)  sans même parler des mésusages de l’eau (notamment des fuites importantes).

Une très grande partie de la Haute-Vienne est concernée par ces évolutions de la gestion de l’eau potable sur l’agglomération de Limoges via le SYTEPOL  (Syndicat de Transport d’Eau potable de l’Ouest de Limoges)

L’eau est vitale.  Les citoyen.ne.s attaché.e.s à l’eau bien commun de l’humanité, sont invité.e.s par le réseau  Eau Bien commun de France à une réunion publique d’information. Participons-y nombreux et nombreuses.

Faites circuler l’info…

 

Télécharger le Flyer : A5-Q-16-oct-Panazolweb

 

Lien Permanent pour cet article : http://www.pg87.fr/quel-avenir-pour-la-gestion-de-leau-en-haute-vienne/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.