Imprimer ceci Page

Restaurer le vivre ensemble et garantir un droit à la sûreté égal pour tous et toutes

Oeillets

Face au relâchement des liens sociaux, il faut recréer des quartiers vivants et ouverts. Nous plaidons pour la création par la municipalité de petits « cœurs de quartiers », partout dans la ville. Ils offriraient, à conditions attractives, des locaux commerciaux réservés à des artisans et commerçants locaux, vivant dans le quartier. A terme pourraient aussi s’y écouler une partie de la production de la ceinture vivrière de Limoges, s’y implanter les centres de santé municipaux, des maisons de la culture (MJC), etc…

Il faut ainsi réhabiliter et revivifier le centre-ville. Le renouveau des transports urbains avec le TramLim gratuit notamment en sera un vecteur efficace.

Il y a aussi une vraie urgence sociale dans les quartiers populaires. Leur rénovation tarde à aboutir. La politique municipale a implanté quelques très grands centres commerciaux à Beaubreuil, à Corgnac au Val de l’Aurence. Tout comme «Calamity-village» tue le centre-ville, le centre commercial du Val de l’Aurence, qui a coûté aussi cher que le Zénith, a joué un rôle particulièrement destructeur sur l’ambiance et la vie du quartier remplaçant de petits commerces à vocation locale par une usine à franchisés, inabordable pour les commerçants du cru, et drainant la journée un trafic automobile qui transforme le quartier en un gigantesque parking. Il faut casser ces logiques de segmentation du tissu urbain qui isolent et fragilisent les quartiers populaires ; nous voulons très rapidement endiguer leur paupérisation et leurnoeud isolement croissant du reste de la ville qui alimentent  la marginalisation et la stigmatisation sociales dans ces quartiers. Ce qui implique, sans nier les difficultés connues de l’exercice, un suivi et un accompagnement social performant, la mise à disposition de terrains et/ou de logements, la présence renforcée des services publics,… pour créer une dynamique attractive dans chaque quartier.

Quelle que soit son adresse, nous voulons garantir à chacune et à chacun un droit à la sûreté égal pour tous. Nous refusons la vidéo-surveillance, prétexte à réduire la présence humaine dans les services à la population. Nous refusons cette illusion que les machines pourraient toujours et partout mieux faire que les humains: inefficace (on déplace les problèmes plutôt que les régler), elle est de surcroît d’un coût exorbitant car la peur est devenue un marché juteux ! Nous lui opposons une approche humaine. Des équipes municipales de professionnels multidisciplinaires (police municipale/animateurs/agent technique), « les Désembrouilleurs » serait une dénomination parlante, joignables même et surtout la nuit, ils pourraient jouer le rôle de médiation et de mise au jour vis à vis de la collectivité, des difficultés rencontrées dans ce domaine par la population. (conflits de voisinage, nuisances sonores, comportements de petite délinquance, détresse sociale, aide aux victimes, etc …). Outre une réponse rapide, si besoin en lien avec la police nationale, un huissier pour constatations, etc, une réponse structurante et plus globale pourrait être donnée secondairement par la municipalité, après analyse de l’ensemble des problèmes traités et réunion des administrés impactés pour faire émerger des solutions portées collectivement.

Notre démarche – Menu de navigation :

  1. Limoges, ville de la Résistance… à l’austérité et à la mainmise de la finance sur nos vies
  2. Pour une refonte ambitieuse des transports à Limoges
  3. Faire de Limoges une ville éco-sociale pionnière
  4. Reprendre la main sur les intérêts privés et réhabiliter les services publics municipaux
  5. Pour une ville solidaire: une politique municipale active contre les inégalités sociales, les ségrégations et toutes les discriminations
  6. Restaurer le vivre ensemble et garantir un droit à la sûreté égal pour tous et toutes
  7. Relocaliser l’activité en défendant l’emploi coopératif, utile socialement et écologiquement responsable
  8. Pour l’expression d’une culture indépendante et des résistances artistiques et sociales
  9. Une ville pour son territoire et sa région
  10. Permettre aux limougeaud-e-s de se réapproprier la vie communale

Lien Permanent pour cet article : http://www.pg87.fr/restaurer-le-vivre-ensemble-et-garantir-un-droit-a-la-surete-egal-pour-tous-et-toutes/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>