«

Nov 07

Imprimer ceci Article

Trains sans contrôleurs : la région doit assumer ses responsabilités

Déclaration du Parti de Gauche en Nouvelle-Aquitaine

Depuis mi-octobre, les débrayages et droits de retrait de cheminots se multiplient et attirent l’attention du grand public sur les conséquences de la casse de la SNCF pour la sécurité des usagers. En particulier, la dangerosité de l' »équipement agent seul », dans lequel le conducteur est seul à bord, est maintenant établie suite à l’accident survenu en Champagne-Ardennes, où seul le sang-froid du conducteur a permis d’éviter un drame. L’inspection du travail a recommandé l’abandon de ce dispositif.

C’est dans ce contexte que le Conseil Régional de Nouvelle-Aquitaine, dans sa prochaine plénière, se verra offrir une dernière possibilité d’empêcher l’extension de ce dispositif dangereux à de nouvelles lignes de TER dans la région selon les termes de la nouvelle convention TER entre la Région et la SNCF. Nous appelons le Conseil Régional à examiner en urgence l’avenant prévu par l’article 14 de la convention pour surseoir à cette extension avant le 31 décembre, abandonner l’expérimentation sur la ligne Arcachon-Bordeaux et remettre un contrôleur par train. Les syndicats estiment ce surcoût à 8 millions d’euros, pour un montant global de la convention qui se chiffre à 292 millions. Aucune économie de bouts de chandelle ne justifiera jamais que l’on joue avec la vie des usagers et des personnels du rail de proximité !

Déjà la semaine dernière près de Saintes, ainsi qu’à Sainte-Eulalie en Gironde, des TER ont été victimes d’accidents à des passages à niveau. Les conséquences de ces accidents, mais aussi d’éventuels malaises ou agressions à bord, seront de plus en plus graves tant que le nombre de trains sans contrôleurs augmentera. Les élus régionaux soutenant cette politique porteront l’entière responsabilité des drames qui se produiront.


Le Parti de Gauche, membre du comité régional de vigilance ferroviaire avec syndicats, partis et usagers, appelle le Conseil Régional à voter d’urgence un avenant à la nouvelle convention TER, pour exiger la présence d’au moins un contrôleur par TER en Nouvelle-Aquitaine, ainsi qu’un moratoire sur toutes les ventes d’infrastructures (voies de secours, gares) avant d’entamer une renégociation de la convention TER pour permettre la reconstruction d’un service public du rail de proximité. Il continuera son combat avec ses parlementaires nationaux et européens contre la politique néolibérale qui détruit le service public ferroviaire et met en danger les usagers.

Lien Permanent pour cet article : http://www.pg87.fr/trains-sans-controleurs-la-region-doit-assumer-ses-responsabilites/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.