Avr 30

Visuels pour le 1er mai

Merci aux camarades du PG31 pour ces propositions de visuels inspirées.

Lien Permanent pour cet article : https://www.pg87.fr/visuels-pour-le-1er-mai/

Avr 30

On est là !

Le 1er mai, c’est demain, et pour faire entendre nos voix malgré le confinement, les Grandes Gagnantes 63, aussi appelées “Les Rosies” du Puy-de-Dôme, ainsi que des militant·e·s d’horizons divers ont collaboré pour concevoir un clip collaboratif sur l’hymne “On est là”. La vidéo sort aujourd’hui, et nous espérons entendre la chanson résonner partout le 1er mai à 11h. C’est pourquoi, nous vous invitons dès maintenant à diffuser la vidéo au maximum !

Pour le 1er mai, Journée Internationale des travailleur·se·s, nous souhaitons montrer que nos revendications sont toujours d’actualité malgré le confinement. Pour faire entendre nos voix, nous avons réalisé un clip participatif qui réunit une grande diversité de militant·e·s dans une volonté de convergence des luttes : citoyen-ne.s, syndicalistes, Les Grandes Gagnantes, Les Gilets Jaunes, militant·e·s pour l’environnement et la justice sociale, féministes… Tou·te·s se sont filmé·e·s depuis chez elles·eux.
Le clip est désormais disponible : vous le trouverez ci-dessous. La collaboration s’est basée sur l’intelligence collective de plus de soixante personnes (principalement basées en Auvergne et aussi dans le Limousin, L’Occitanie et le Poitou-Charentes.), la confiance et le respect s’est mise en place. Les militant·e·s interprètent ensemble la chanson “Les déterminé·e·s” sur l’air connu de l’hymne “On est là”, dont les paroles ont été adaptées pour traiter de la crise actuelle. Nous avons voulu que ce clip soit beau et fort : chacun·e se succède en image pour communiquer sa révolte, ses luttes et ses aspirations.

Notre volonté commune est que cette vidéo soit partagée un maximum, pour qu’elle puisse résonner aux fenêtres et dans la rue ce vendredi. Nous invitons tou·te·s celles et ceux qui pensent que l’avenir n’est pas ce qui va arriver, mais ce que nous allons faire, à nous rejoindre le 1er mai à 11h pile. 

Depuis chez vous, vous pouvez lancer le clip à votre fenêtre à cet horaire bien précis, voir chanter avec nous, mais aussi mettre des pancartes avec slogans sur vos façades. Dans l’espace public, vous pouvez, au cours de sorties, mettre la chanson à fond (avec votre portable par exemple), en marchant ou dans la file d’attente (avec masques et distance de sécurité). Vous pouvez également afficher des slogans dans la rue. N’oubliez pas également de nous soutenir sur les réseaux sociaux : plus la vidéo sera diffusée, plus elle touchera de monde.

On vous dit à vendredi 11h, pour une manifestation confinée, mais pas bâillonnée !

Lien Permanent pour cet article : https://www.pg87.fr/on-est-la/

Mar 16

Limoges – communiqué de presse du 16 mars 2020

Listes
L’Écologie en Commun Alternative solidaire, créative et participative,
et
Vivons Limoges,

Pour battre la droite et M. Lombertie, nous avons accepté d’engager des discussions avec la liste de Thierry Miguel.

Après la déclaration du candidat socialiste, sur FR3 le 15 mars appelant les électeurs à voter pour son projet, nous sommes au regret de constater qu’il refuse de discuter les éléments d’un projet pour la ville de Limoges et la communauté urbaine notamment :

  • La sécurisation de la RN 147
  • L’affectation exclusive des subventions aux lignes aériennes pour Paris et Lyon
  • La reprise en régie des services publics communautaires (eau, déchets…)
  • La volonté de concentration des pouvoirs et non de partage démocratique des représentations.

Le PS nous impose la rupture des négociations.

Nous constatons donc avec regret une incapacité du PS à intégrer des divergences de visions. Divergence de vision sur des sujets révélateurs d’un engagement à faire face à l’urgence climatique et sociale à laquelle Limoges est confrontée.

Nous exprimons la grande déception des citoyens engagés dans nos deux listes, qui découvrent des pratiques politiciennes qu’ils croyaient révolues, et tout cela en des temps de crise que nous aurions espéré rassembleurs.

Dans l’hypothèse peu probable où le deuxième tour de l’élection aurait lieu dimanche prochain, le PS portera seul la responsabilité de la réélection de Monsieur Lombertie.

Limoges le 26/03/2020 12h00

Bernard Drobenko pour L’Écologie en Commun
et
Danielle Soury pour Vivons Limoges

Lien Permanent pour cet article : https://www.pg87.fr/limoges-communique-de-presse-du-16-mars-2020/

Fév 28

Interventions de Danielle Soury lors du débat télévisé du 26 février 2020

Le 26 février 2020, France 3 Limousin organisait un débat télévisé entre les principales têtes de listes se présentant pour l’élection municipale de Limoges.

Voici un condensé en 6min des interventions de Danielle Soury de notre liste Vivons Limoges.

L’intégralité du débat est à retrouver sur le site de France3 à l’adresse :

https://france3-regions.francetvinfo.fr/nouvelle-aquitaine/haute-vienne/limoges/direct-municipales-2020-debat-entre-candidats-limoges-ce-mercredi-26-fevrier-partir-21h40-1791865.html

Lien Permanent pour cet article : https://www.pg87.fr/interventions-de-danielle-soury-lors-du-debat-televise-du-26-fevrier-2020/

Fév 13

Solaire de classe

En milieu urbain, la seule ressource énergétique renouvelable est le rayonnement solaire. Sa captation par la biomasse est limitée par la densité du bâti, encore qu’une réflexion approfondie mériterait d’être conduite pour optimiser la valorisation des déchets verts (amendement des sols, compostage, méthanisation, coproduction de chaleur). Reste la captation directe par panneaux solaires, avec un gisement conséquent de surfaces de toitures.

disclaimer

Bien entendu, la politique énergétique d’une ville ne saurait se limiter à la pose de panneaux solaires ( les économies d’énergie réalisables dans le transport et le bâtiment constituent un gisement énergétique bien plus conséquent ), non plus qu’une véritable politique écologique ne se résume au problème énergétique. Il s’agit ici de mettre en lumière, par un exemple concret, ce qui distingue radicalement notre démarche écosocialiste des approches superficielles de l’écologie et du capitalisme vert.

Au charbon

En avant pour la ville écologique : l’équipe municipale fraîchement élue lance la mise en œuvre de son programme. Une question surgit au moment de préparer le premier appel d’offre : photovoltaïque ou thermique ? Un détail technique semble-t-il, mais un choix technique peut être aussi un enjeu à la croisée des politiques économiques, énergétiques, écologiques et sociales.

Combien Ça Coûte la transition énergétique

Côté budget, un panneau photovoltaïque est plus onéreux qu’un panneau thermique, mais il produit de l’énergie électrique, mieux valorisable que la chaleur produite par son concurrent ( l’électricité peut être transformée en une autre forme d’énergie ou exportée sur le réseau tandis que la chaleur a un usage plus restreint et doit être consommée sur place ) . Le bon gestionnaire prendra soin d’établir un plan d’amortissement solide, en privilégiant les solutions comptables présentant un retour sur investissement rapide afin de pouvoir réinvestir rapidement dans la transition énergétique.

Du local au global

Sur le plan énergétique, l’intérêt général commande de prendre en compte le réseau électrique dans son ensemble, au-delà de l’échelon local. Une installation trop massive d’unités de production électrique, intermittente par nature, pourrait obliger les opérateurs nationaux à déployer des moyens pour combler les “trous de production” aux effets contraires aux objectifs politiques affichés localement.

Futuroscope

Parmi les options sur la table pour maintenir le réseau électrique en équilibre, citons, sans approfondir :

  • les centrales thermiques ( fioul, gaz, charbon ) : les émissions de GeS sont différées dans le temps et l’espace, la ville zéro émissions n’est finalement qu’un conte pour enfants.
  • des centres de stockage sur batteries : crise du lithium et des terres rares, possibles tensions géopolitiques.
  • un pilotage de la demande par variation du prix de l’électricité, par opérateur, par abonné, et en temps réel (merci Linky de rendre tout cela possible !) : soit une forme de délestage social… Merci à “ceux qui ne sont rien” de bien vouloir débrancher leur électroménager pendant le pic de consommation de 19h sous peine d’amende de surfacturation.

Caliente

La production thermique, intermittente elle aussi, est en revanche plus performante et plus simple à stocker jusqu’à une vingtaine d’heures, dans un simple ballon d’eau chaude, mais son usage plus limité ne couvrira que la partie “chaleur” des besoins énergétiques.

Finalement, photovoltaïque et thermique sont techniquement complémentaires ( une entreprise française produit d’ailleurs un panneau hybride ) mais concurrents en terme d’emprise foncière et financière.

À qui profite le crime ?

Il est un sujet rarement abordé, mais loin d’être anecdotique : qui bénéficie de l’équipement ? Dans le cas d’une installation thermique, s’agissant d’un élément de production de chaleur ( eau chaude et complément de chauffage ), elle est consommée directement par les occupants du bâtiment, qui voient le montant de leurs charges baisser en conséquence. L’installation photovoltaïque en revanche constitue une rente pour le(s) propriétaire(s), quand elle n’est pas recaptée en remboursements d’emprunt par la banque qui a financé l’investissement.

Smart-City : le meilleur des mondes

L’imaginaire du citoyen aisé inquiet du sort de la planète est nourri d’électricité solaire alimentant via la smart-grid écoquartiers et voitures électriques. Au point que le panneau photovoltaïque domestique devient un marqueur social – au même titre que les équipements domotiques, la piscine “naturelle” et le SUV électrique.

Thanksgiving 2019, embouteillage de Tesla à une station de recharge entre Los-Angeles et San-Francisco

Pas d’APL pour la chaudière

Dans les quartiers populaires, l’horizon est obstrué par la précarité énergétique : coupures électriques pour impayés (plus d’eau chaude), factures de fioul abyssales, renoncement au chauffage individuel, froid et humidité qui dégradent l’habitation, chauffage collectif hors de prix car l’immeuble est une passoire thermique, charges contraintes jusqu’au défaut de paiement…

“En même temps”, c’est nous !

Le projet écosocialiste, qui lie constamment écologie et progrès social, fait une fois encore la démonstration de sa pertinence : la démarche écologique la plus efficace est celle qui bénéficie d’abord aux plus précaires. On réhabilite les logements anciens avant de bétonner de nouveaux lotissements high-tech gentrifiés. Le toit de l’immeuble produit d’abord de l’eau chaude pour ses occupants avant d’assurer une rente électrique aux propriétaires. On organise un réseau de transports en communs dense et gratuit pour tous avant d’installer des bornes de recharge adaptées au dernier modèle de Tesla.

Investissons massivement dans l’écologie populaire. Question d’efficience, ou question d’humanité. Selon que vous ayez une tête ou un cœur, c’est vous qui voyez.

Lien Permanent pour cet article : https://www.pg87.fr/solaire-de-classe/

Fév 11

Parlons peu, parlons vélo

Lien Permanent pour cet article : https://www.pg87.fr/parlons-peu-parlons-velo/

Articles plus anciens «

Fetch more items