«

»

Jan 09

Imprimer ceci Article

Balayons 2015. En avant 2016 !

ers2016Que 2015 aura été une année sombre, débutant et finissant entachée du sang versé par les lâches criminels fanatiques de l’organisation dite Etat islamique !

Une année où en réponse, malgré la belle manifestation du 11 janvier, dans un climat de peur, les haines auront été attisées permettant au FN de progresser en voix parmi les inscrits. Une année tristement record de progression de la misère, de la précarité et du chômage, alors même que les richesses produites et les profits auront continué d’augmenter, mais au bénéfice d’une poignée de rentiers. Une année marquée par la préoccupation de l’urgence climatique mais qui s’est soldée par un accord si vide d’engagement, d’une telle hypocrisie que le problème reste tout aussi entier. Une année d’espérance avec la victoire de Syriza, mais bafouée six mois plus tard avec le coup d’état financier de l’eurogroupe contre le peuple grec. Une année où la violence des politiques va t-en guerre et de libre échange égoïstes de l’Union européenne auront provoqué la mort de tant de réfugiés et l’abandon de nombre des rescapés dans le mépris du respect du droit d’asile et des traditions républicaines de l’accueil. Dès lors, sans surprise mais non sans effroi, les évènements en Corse révèlent la barbarie xénophobe à laquelle ne peuvent que conduire les exaspérations identitaires ethniques.

Pour notre parti, cette année fut également celle de la terrible perte de François Delapierre. Notre tristesse reste immense après la disparition de celui qui fut un ami, un camarade qui nous était si cher et dont le rôle et l’apport fut si déterminant dans notre histoire collective. Nous inaugurerons à notre siège la nouvelle appellation de l’ancienne salle dite du bureau national en son nom pour lui rendre hommage, lors de nos vœux.

Mais l’année 2015 fut également celle de notre congrès, de l’adoption d’une orientation qui reste pleinement d’actualité, tant est nécessaire la mise en mouvement citoyenne pour porter un nouvel espoir de changer le cours de l’histoire. Plus que jamais, notre parti doit déployer toute son énergie vers nos concitoyens et recréer la confiance qu’une politique alternative est possible si le peuple s’en mêle. Les régionales incarnent la fin d’un cycle, celui des élections intermédiaires depuis 2012, dans lesquelles le Front de Gauche n’a pas su unifier l’opposition de gauche au gouvernement, dépasser le cadre d’un cartel et s’ancrer dans l’implication citoyenne. 2016 doit nous permettre d’en tirer toutes les analyses et de préparer 2017, l’élection cruciale de la 5ème République. Cette échéance peut déclencher une nouvelle force et notre parti doit y œuvrer.

Dès cette rentrée 2016, nous aurons à mobiliser contre les nouvelles grandes attaques que prépare le gouvernement et convaincre autour de mesures phares, d’autres choix politiques. Sans aucune autocritique malgré les résultats déplorables de sa politique, le gouvernement entend en effet nous imposer en cette rentrée trois fronts d’attaques déterminants.

Le plus important et premier d’entre eux est la volonté de F. Hollande et de M. Valls d’inscrire la déchéance de la nationalité et l’état d’urgence dans la constitution. Il marque surtout leur déchéance morale. Ils n’hésitent plus à bafouer les principes républicains les plus fondamentaux, reprenant une mesure du FN déjà réchauffée et tentée par N. Sarkozy dans un sinistre calcul électoraliste. Nous avons au contraire besoin de plus de République, de réveiller l’attachement à la patrie républicaine et à l’indivisibilité du peuple, l’égalité entre tous les citoyens, quelles que soient leurs origines et leurs filiations et notre communauté de destin.

Vient également la réforme du code du travail qui ne vise qu’à affaiblir les droits des salariés. Rêvée par le MEDEF, Sarkozy ne l’avait pas osée, mais Macron s’y attaque ! Il est au contraire nécessaire d’instaurer de nouveaux droits des salariés dans l’entreprise contre le pouvoir exorbitant des actionnaires. Aux mesures annoncées par Hollande dans ses vœux, relevant toujours des vieilles ficelles libérales de la politique de l’offre (effets d’aubaines pour les employeurs et visant à masquer la réalité des chiffres du chômage), sachons opposer nos propres mesures telles que l’instauration d’un salaire maximum rendant obligatoire la hausse des salaires de ceux « d’en bas » quand ceux « d’en haut » s’augmentent ! Pas d’écart de salaires supérieur de 1 à 20 ! Pas de minimas sociaux en dessous du SMIC ! Grand plan de lutte contre le mal logement !

La COP 21 passée, les voilà décidés également à accélérer le projet Notre Dame des Landes. Dès ce samedi 9 janvier, nous serons avec les citoyen-ne-s engagé-e-s dans la manifestation contre le projet à Nantes. Remettre en cause des grands projets inutiles et imposés, défendre le fait de laisser en sous-sol 80% des énergies carbonées, promouvoir l’outil de la planification écologique pour engager la nécessaire transition énergétique et repenser notre mode de développement restent plus que jamais d’actualité. Nous devons pleinement poursuivre notre implication dans le mouvement citoyen pour la justice climatique qui s’est engagé au dernier trimestre 2015.

Notre Sommet du plan B qui a de fait été empêché après les massacres du 13 novembre se tiendra les 23 et 24 janvier prochains. Il s’inscrit dorénavant dans une volonté pérenne pour l’ensemble de ses participants de co-construire un cadre collectif de réflexion et de propositions pour s’opposer aux coups d’états financiers de la troïka et de l’eurogroupe, désobéir pour restaurer la souveraineté des peuples contre l’austérité.

République, Socialisme et Écologie, notre triptyque, auquel nous ajoutons la désobéissance européenne et un nouvel indépendantisme au service de la paix, prend pleinement sens dès ce premier mois de la nouvelle année. Nous proposerons un nouveau matériel visant à le décliner, illustrant par des propositions concrètes que des jours heureux sont possibles si le peuple reprend confiance en sa capacité de prendre son destin en main.

C’est le moment de prendre parti, déployons-nous et sachons proposer en bonne résolution de rentrée à nos concitoyens de s’engager pleinement à nos côtés ! Et osons dans le même temps penser un cadre citoyen bien plus large dépassant les partis, pour s’engager dans la bataille présidentielle.

Que 2016 nous donne la force de préparer 2017 !

Danielle Simonnet
Coordinatrice du Parti de Gauche

Paris le 8 janvier 2016

 

Lien Permanent pour cet article : https://www.pg87.fr/balayons-2015-en-avant-2016/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.