«

»

Nov 06

Imprimer ceci Article

Habitat léger : il faut sortir des sentiers battus !

Communiqué du parti de gauche 87

Le comité de la Haute-Vienne du Parti de Gauche apporte son soutien aux trois familles qui vivent en yourtes depuis des années sur la commune de Bussiere-Boffy et qui sont malheureusement à nouveau menacées d’expulsion.

Il doit être possible de choisir son mode de vie, en respectant ceux des autres et sans risquer la marginalisation au sein de sa commune.

Yourte à Bussière BoffyBien qu’ils ne puissent être considérés comme une alternative globale au problème du logement et surtout qu’ils ne sauraient remplacer les efforts des autorités publiques en la matière, ces habitats légers, choisis par certains citoyens par conviction ou même par nécessité sociale, ont une empreinte écologique très faible. Dans la mesure où ils ne portent atteinte à personne et qu’ils restent totalement réversibles, ils devraient pouvoir au minimum bénéficier de la tolérance des autorités.

Mais le cas de Bussière-Boffy montre bien l’insuffisance de cette approche informelle qui ne repose que sur d’hypothétiques bonnes volontés bien souvent en porte-à-faux avec les réglementations existantes. Il faut vraiment un cadre juridique permettant à chacun de faire le choix éventuel d’un habitat non conventionnel, dans le respect de l’autre et de l’environnement.

Le Parti de Gauche porte dans son programme, au titre de la Planification Écologique, le projet d’adapter la réglementation :

  • En autorisant l’installation sur des terrains non constructibles, sans obligation de certificat d’urbanisme ni de raccordement aux réseaux (EDF, eau de ville…). Requalifier ces terrains en « éco-contructible » permettrait de les classer en zones expérimentales et d’y accepter l’accueil de ces habitations, sous condition que les aménagements soient réversibles.

  • En instaurant une taxe d’habitation réduite, proportionnelle à la très faible empreinte écologique de ces habitats (électricité autonome, récupération de l’eau pluviale, phyto-épuration de l’eau, toilette sèches…).

Ces mesures sont urgentes. Elles ne sont pas si difficiles à mettre en œuvre. Les élus et les pouvoirs publics doivent s’en saisir. La transition écologique passe notamment par un habitat économe en eau et en énergie et par moins de béton. Pour faire face au conformisme social et aux lobbys des grandes firmes du BTP et des grands réseaux de raccordements, il faut un peu d’audace et une solide volonté politique.

Des lotissements aux yourtes, en passant par les grands ensembles, tous citoyens !

Novembre 2012

http://programme.lepartidegauche.fr/pg/programme/6-chapitre-3–la-planification-ecologique/139-137-promouvoir-un-habitat-collectif-et-lutter-contre-les-immeubles-de-tres-grande-hauteur (137)

Lien Permanent pour cet article : https://www.pg87.fr/habitat-leger-il-faut-sortir-des-sentiers-battus/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.