«

»

Fév 16

Imprimer ceci Article

Il faut choisir le POLLT !

Une du journal l'Écho, 15 février 2013

Une du journal l’Écho, 15 février 2013

Une bombe en Limousin: tel est bien l’effet du courrier que vient d’adresser le ministère de l’écologie aux élus, leur demandant de sacrifier la liaison historique Paris-Limoges-Toulouse sur l’autel de la LGV.

Dans un courrier daté du 25 janvier 2013, et rendu public hier 15 février par la Coordination des Riverains et Impactés (CRI), le Directeur Général des infrastructures, des transports et de la mer au ministère de l’écologie, du développement durable et de l’énergie, Daniel Bursaux, écrit: “Réseau ferré de France a proposé de revoir les hypothèses de circulation des trains afin de maximiser les circulations sur les projets de LGV, ce qui l’a conduit à proposer un nouveau schéma de transport sur l’axe Paris-Orléans-Limoges-Toulouse (POLT). Ce nouveau schéma conduit à réduire les services sur cet axe de 7 allers-retours par jour (hypothèse figurant dans le dossier de fin d’étape 2) à 4 allers-retours par jour.” En clair on passerait des 11 liaisons quotidiennes qui existent aujourd’hui à 4. C’est bel et bien la mise à mort du POLT qui est ainsi programmée. Éclatante confirmation de ce qui a été dit lors de la manifestation du 9 février dernier à Limoges. (cf sur ce même site la vidéo de la Télé de Gauche 87)

Pourquoi cet acharnement contre le POLT ? La réponse est des plus limpides : “Ce nouveau schéma de transport permet d’améliorer le bilan socio-économique de la LGV, dont le taux de rentabilité interne atteint ainsi 4,58 % sans prise en compte du coût d’opportunité des fonds publics”. Derrière la formule technocratique, il faut simplement lire qu’il est impératif de basculer autoritairement l’essentiel du trafic de la ligne historique vers la LGV pour essayer de garantir une rentabilité  minimale de 4,5% aux fonds privés qui viendront s’investir dans le projet.

Lettre du ministère de l'écologie

Lettre du ministère de l’écologie

Bien sûr une telle décision implique un véritable séisme dans le paysage limousin des dessertes ferroviaires de voyageurs: abandon pur et simple des territoires et des populations rurales et racket tarifaire imposé aux usagers des grandes lignes par l’usage contraint de la LGV. On comprend dès lors que le haut fonctionnaire chargé de la besogne renvoie les élus locaux, promoteurs acharnés du projet de LGV, à leurs responsabilités: “Compte-tenu des implications  d’un tel schéma de transport, il m’apparaît nécessaire de recueillir votre accord formel… avant la fin du mois de février 2013″.

Certains pensent encore pouvoir tergiverser: “Pas de commentaire à faire sur un courrier administratif” répond au journal l’Écho Alain Rodet, Député-Maire PS de Limoges; quant à Marie-Françoise Perol-Dumont, Présidente PS du Conseil Général de Haute-Vienne elle déclare: “Il y a d’autres moyens de faire évoluer la rentabilité de la LGV que la remise en cause de l’axe historique POLT.” Ah bon ? Lesquels, serait-on tenté de lui répondre, ça nous intéresse bigrement !

Les limites des positions intenables des “grands élus” socialistes de la région sont désormais atteintes: comment soutenir bec et ongles le TSCG et la saignée qu’il inflige au pays, comment voter à Paris la règle d’or et l’étranglement des  finances publiques qui va avec, et dire benoîtement aux limousins: “Il faut faire les deux: conforter le POLT et faire la LGV“.

« C’est la fin des faux-nez » ont déclaré les élus Limousin Terre de Gauche au Conseil Régional. Effectivement. L’heure a sonné de la fin des doubles discours et d’enfin jeter bas les masques. Il faut clairement dire au ministère: “À la LGV pour quelques-uns, on préfère le train pour tous” !

Lien Permanent pour cet article : https://www.pg87.fr/il-faut-choisir-le-pollt/

1 ping

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.