«

»

Oct 05

Imprimer ceci Article

Le maire de Limoges et son équipe naviguent à vue !

Déclaration du Collectif pour la gratuité périscolaire à Limoges

Les infos ne sont jamais précises, les chiffres sont mouvants, les annonces ont une durée de vie de 3 à 8 jours.

Les parents, désorientés, viennent à la rencontre du Collectif pour récupérer des informations (comme si c’était notre rôle de nous substituer aux services tâtonnants de la mairie…). 

D’une déclaration à l’autre, le “coût d’un élève” varie du simple au double, au triple.
Le coût de l’élève… Faut-il revenir sur les expressions employées, qui en disent long sur l’idéologie à la barre…?

L’organisation du Périscolaire est modifiée chaque semaine : un petit papier dans les cartables et c’est reparti pour un tour (3, 4 jours, 1 semaine…) !

info 10 sept
Qu’y comprennent les parents ?

Deux choses simples :


Tout d’abord, ils vérifient que la Gratuité est le seul principe qui ne crée ni inégalité, ni injustice : tous les enfants sont considérés sur un pied d’égalité (issus de familles favorisées ou non, monoparentales ou non, avec emploi, en recherche d’emploi ou non, poursuivant leur scolarité dans une petite ou une grande école…). Une ligne budgétaire est un choix politique. L’égalité par la gratuité n’est pas le choix de la majorité.

Les parents observent que de chaque nouvelle décision de la mairie découle une nouvelle difficulté, que la décision suivante tente de résoudre, favorisant un problème nouveau et s’interrogent. Véritablement, s’agit-il de récupérer 100 000€ (ce qui est ridicule à l’aune d’un budget municipal d’une ville de plus de 100 000 habitants), ou s’agit-il de mettre en œuvre une idéologie qui cherche à rendre payant, marchand, un service public gratuit jusqu’à l’an dernier, et de faire payer ceux que l’on pointe du doigt et que l’on considère comme des “assistés”, pour la plus grande joie de l’électorat qui jubile…?

Le second point est simple et tout part de là : la Démocratie.

La décision (la fin de la gratuité du périscolaire) a été prise en catimini. Au mois d’avril, mai, juin ? Par qui ? Les parents, les Conseils d’Ecole n’ont pas été informés. Les directions d’école ont été mises dans la confidence à la toute fin de la période scolaire. Le Conseil Municipal a voté la mesure le 8 juillet 2014, au début des vacances… quand les parents ne peuvent plus être informés puisque les enfants ont quitté l’école.

Les parents, les animateurs, les acteurs (agissant ou subissant…) du Périscolaire réclament non seulement la Gratuité, mais aussi la Concertation, un retour au bon sens : la Démocratie.

La dernière nouvelle en date est arrivée dans les foyers, via les cartables des élèves, hier soir : les enfants qui n’iront pas en atelier lors de la première séance devront tous aller en “études surveillées”. Combien d’enfants par classe ? Les adultes seront-ils des professeurs des écoles, des animateurs ? Quel sera le niveau de formation exigé ? Comment sera organisée la récupération des enfants ? Nous dirigeons-nous vers une nouvelle période de politique des “portes closes” ? Aucune précision.

Stop ! 

Il faut arrêter de s’arc-bouter sur des principes ridicules et revenir vers les parents pour leur demander ce dont ils ont besoin.

Le Périscolaire est un service rendu, pas une gestion comptable, ni le lieu de la vengeance. 
En effet, M. le Maire explique que la mise en place de la Réforme des Rythmes Scolaires ne lui convient pas et s’empresse d’organiser le Périscolaire sans associer personne à la réflexion et de faire payer les parents… 
La réponse du berger à la bergère se fait au détriment des familles, des citoyen-ne-s, des enfants.

Le Collectif réclame le retour de la Gratuité et de la Démocratie. 
Il ne s’agit pas d’opposer les citoyens les uns aux autres, mais d’organiser le “Vivre ensemble”.
Sur ce point précis, et c’est de mauvaise augure, l’équipe municipale a failli : le Périscolaire était un service rendu aux familles, il est devenu un terrain de conflits, d’inégalités de traitement et d’injustices.

– Toute l’action du collectif sur son site, ici.

Lien Permanent pour cet article : https://www.pg87.fr/le-maire-de-limoges-et-son-equipe-naviguent-a-vue/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.