«

»

Nov 19

Imprimer ceci Article

Participez à l’élaboration du programme d’alternative municipale de gauche pour Limoges !

Photo de GaucheL’enjeu des élections municipales de Mars 2014 est de redonner le pouvoir au peuple dans la commune et dans l’agglomération pour permettre aux limougeaud-e-s de se réapproprier leur ville ! Dans la dynamique pour un rassemblement large et ambitieux à Limoges, nous souhaitons un programme co-élaborée avec toutes celles et tous ceux qui veulent s’impliquer pour construire une orientation alternative à l’austérité et à la précarité.

La Parti de Gauche apporte sa contribution en présentant 10 axes de propositions pour redessiner notre ville. Notre démarche ne vise pas à présenter un programme fermé, mais à inaugurer une politique de reconquête des biens communs. Au contraire de la logique mercantile qui incite au monopole, la définition, le périmètre et le mode de gestion des communs doivent être mis en débat. Nous entendons donc inscrire dans le débat des idées fortes, nouvelles, des axes qui nous semblent incontournables pour engager une véritable alternative et opérer une rupture répondant aux urgences sociales, environnementales et démocratiques qui existent dans notre ville.

La mise en place des grandes orientations que nous proposons appelle l’implication du plus grand nombre. Nous voulons ouvrir grandes les portes et les fenêtres !

Dès à présent, chacune et chacun peut, sur ce site (onglet Limoges 2014), transmettre son avis, ses observations, ses critiques et ses propres contributions !

Télécharger le document

Programme
Nom du fichier : programme.pdf (630 KB)
Légende :

Lien Permanent pour cet article : https://www.pg87.fr/participez-a-lelaboration-du-programme-dalternative-municipale-de-gauche-pour-limoges/

53 comments

Passer au formulaire de commentaire

  1. Jean-Philippe VEYTIZOUX

    Travail militant complet et sérieux qui échappe avantageusement au piège de la dérive gauchiste programmatique en voulant à tout prix se distinguer du Parti Socialiste, pour s’en distinguer à toute force.

    Avec Limoges pour tou(te)s du PCF Limoges , ce sont deux solides approches qui devraient permettre d’avancer pour les camarades représentant leurs organisations aux négociations pour finaliser la liste.

    Par contre, je ne surprendrai personne en disant que je suis pour le moins réservé concernant les aspects stratégiques, c’est en deçà de Limousin Terre de Gauche sur la question du 2è tour en terme d’ambition politique, alors que paradoxalement ce texte s’en réclame.

    1. PG 87

      Peut-être n’avons nous pas la même idée de l’ “ambition politique”?

  2. philippe

    bonjour

    je voudrais qu’on m’explique en quoi le parti socialiste a du bon dans la ville de limoges, ou depuis ces dernières années ce parti règne comme tout puissant. Pourquoi faudrait t”il éviter de s’en distinguer?
    qu’ a t-il fait ces dernières années de si exceptionnel? il n’y a qu’ a parler avec la plupart des gens à limoges, la majorité ne supporte plus cette majorité dite de gauche qui privilégie toujours les intérêts patronaux aux détriments des salariés, et à mon avis on va avoir affaire à une forte abstention, en particulier à gauche.La raison en est simple, Il faut dire qu’ on n’entend pas beaucoup le pouvoir socialiste local lorsque des usines ferment ou licencient alors que je pense que c’est aussi leur rôle. si l’on ajoute qu’en plus qu’ils ont
    dégradé les rythmes scolaires, réduit considérablement le budget culture, favoriser le privé en général peut t’ on qualifier les socialistes comme un parti de gauche?les ménager serait purement scandaleux pour une gauche dite radicale.Il ne faudra pas alors s’étonner que le front de gauche stagne ou progresse au mieux de un a deux pour cent, l’exemple de Brignoles devrait nous faire réfléchir.N’allez pas pleurer après si FN lui fait des scores a 2 chiffres…on ne peut tolérer l’intolérable fusse t’il soit disant de gauche car cela n’aura pour conséquence que de favoriser l’extrême droite..

  3. C.B.

    Comment peut-on se prétendre “du front de gauche” (n’est-ce pas Jean Philippe) en ce mois de novembre 2013 et continuer à réclamer une cohésion et une communion avec les solphériniens de chez nous… dont le premier des souhaits est de faire disparaitre l’échelon communal en tant qu’entité de base du fonctionnement démocratique de notre pays (en acceptant les votes iniques de l’assemblée nationale et en vendant le “domaine public” au privé) ?.

    1. Jean-Philippe VEYTIZOUX

      Je ne cherche pas la communion ( Un Belzebuth communiant…..on n’a jamais vu ça d’ailleurs 😉 ) avec le PS, le choix est acté et je le respecte. Je dis même que votre programme échappe au piège de l ‘exagération gauchiste qui aurait pu être forte en voulant se distinguer à toute force de l’état de l’existant.

      Vous relevez même par exemple la politique positive du livre que vous souhaitez amplifier, cela me semble être la bonne démarche……..ne pas avoir peur de dire ce qui va “bien” quand cela correspond à la réalité, pour autant ne pas s’interdire de porter des propositions sérieuses qui consolident et développent et il va de soi que l’on doit pointer le négatif et proposer des solutions alternatives sur la base de “L’humain d’abord”.

      Ceci répondra à la question de l’ambition pointée par Danielle dans une réponse précédente.

  4. philippe

    la politique du livre va bien? la culture et ces millions en moins que la mairie socialiste retire c'”est bien çà aussi?
    je t’invite dans ce cas a voir les sommes à la baisse dans le domaine de la culture et je pense que tu trouveras sans doute des livres en moins achetés au nom de l’austérité budgétaire et dans des opérations culturelles qui se réduisent comme peau de chagrin.

    A cela on pourrait aussi parler des plages horaires d’ouverture de la médiathèque largement insuffisantes qui nécessiterait d’avantage de personnel et puis il faudrait aussi s’interroger si les classes populaires la fréquente massivement et s’il y a une politique vraiment de gauche pour les attirer?

    Si je comprends bien, je pense que pour toi oser dire ce genre chose serait une exagération de gauchiste?

    Et si l’on ajoute en plus qu’il n’y a plus de cinéma coopératif depuis les années 70 tu vas finir sans doute par te féliciter des progrès sociaux majeurs réalisés par le ps ces dernières années en matière d’accès a la culture.

    Encore une fois,pour ma part ,je trouve, quitte à déplaire que ce programme est encore trop complaisant avec le PS et tout çà me fait penser encore une fois à la gauche plurielle,Ce temps ou robert hue disait çà va dans le bon sens alors que c’est pourtant le gouvernement qui a le plus privatisé…et vous pensez gagner une élection en ménageant le pouvoir socialiste?en montrant son bilan moins piteux qu’il n’est? en disant que sa politique du livre est une grande réussite?

    .

    1. PG 87

      Pour ce qui nous concerne, nous PG, nous ne remettrons pas en cause la gratuité pour tous de l’accès au bibliothèques de Limoges. Limoges est une des seules grandes villes de France à pratiquer ainsi et c’est aussi une des villes où le prêt de livres est le plus développé par rapport à la population. Nous ne changerons pas d’avis (en proposant le prêt payant), au prétexte de se distinguer des choix municipaux. Par contre, effectivement, on peut et on doit faire plus et mieux. La question des plages horaires d’ouverture est effectivement une bonne question. Il faut aussi aller plus loin pour permettre, notamment dans les milieux populaires, un accès plus large aux livres…

  5. philippe

    La gratuité des prêts de livres pour moi n’a rien d’exceptionnel surtout quand on sait que bon nombre de plus petites communes le font, c’est a mon avis un minimum syndical. Ce qui m’étonne par contre c’est les prix de l’accès des centres culturels et la on a de quoi tomber je pense dans l’exagération gauchiste…Il est vrai que tout le monde doit avoir dans les 50 euros en poches si l’on ajoute tous les frais pour participer certaines activités.Si l’on ajoute en plus le fait que c’est par enfant ou adulte, c’est clair, l’accès au savoir et la culture à limoges fait vraiment de cette ville un exemple! vraiment de quoi passer une belle alliance au second tour avec le PS et de se dire qu’au final ce sont presque les même idées qu’on défend, avec ce genre de propos et de logique on va toujours vers le moins et non le plus.
    petit complément ..au sujet des centres culturels je ne vois rien dans la partie culture de votre programme, ce même si vous parlez de créer des bars associatifs ou des mjc … c’est un oubli? rien pour dénoncer leurs prix prohibitifs afin de ne pas trop blesser les socialistes locaux?

    1. PG-87

      Effectivement Philippe la question du prix de l’accès à certaines activités des centres culturels n’est pas abordée précisément dans notre texte. Rassure toi, ce n’est pas par peur de blesser qui que ce soit. De ce coté là, je peux te faire une confidence : nous n’avons vraiment aucune raison d’avoir peur et nous sommes des citoyens libres, comme le seront nos conseillers municipaux ! Et ça c’est la bonne nouvelle à Limoges !
      Ton commentaire est la preuve que l’implication du plus grand nombre est nécessaire pour faire remonter tout ce qui doit l’être. C’est le sens de notre démarche. Et la question est donc ouverte sur le prix d’accès aux centres culturels (à préciser selon les activités). Plus largement, et ça nous en avons déjà souvent débattus entre nous, le prix de la patinoire (voir le programme), l’intérêt d’un cinéma associatif, de salles de répétitions, et la question de la gestion du futur centre aqua-récréatif …
      Pour la suite des contributions en rapport, il faut le faire sur les commentaires de l’onglet “Culture” de nos propositions, car à la fin, il faudra bien tout “ramasser” pour en sortir les meilleurs propositions.
      Et soyons précis quand nous parlons des coûts.

  6. C.B.

    Pour ce qui est de l’accession aux livres on peut citer, en marge, le prix de revient du stationnement au parking de la bibliothèque place aimé Césaire qui si on flâne un peu dans les rayons dépassera à tous les coups 2 euros.

    1. PG 87

      D’où l’intérêt du TramLim gratuit pour tous: ni besoin de voiture, ni besoin de payer !

  7. philippe

    A jean pierre

    Concernant votre passage sur la partie culturelle.
    l’accès à culture a t’ elle un prix? la est la question fondamentale.Peut t’ on faire payer les gens pour avoir le droit de s’instruire, c’est cela qu’il faut remettre en cause, et c’est cela que le communisme historique avait commencer à faire en faisant des spectacles gratuits comme l’ a rappelé partageux, Cependant la gauche d’aujourd’hui l’a curieusement oublié et je ne vois pas ce genre de pratiques naitre au front de gauche non plus.
    Quand à certains socialistes bon tain que je connais ils trouvent inacceptable de faire des activités gratuites pour les pauvres…Quel scandale ! tout devrait être payant, et je vois parfois derrière ces discours, quelque chose de malsain dont une vraie gauche digne de ce nom doit se démarquer. Si l’on ne dit rien la dessus bientôt d’éminents socialistes trouveront comme tout bon militant d’extrême droite qu’un handicapé ou un infirme
    coûte cher, pour tout.(culture santé école etc..) certains le disent déjà d’ailleurs à gauche..

    la suite on la connaît hélas, c’est la naissance du fascisme.

    De ce constat pour moi se pose non le prix d’une activité culturelle mais plus la question du financement pour qu’elle soit gratuite pour toutes et tous ceux qui souhaiteraient y avoir accès.A mon avis c’est possible pour peut qu’on pose la question d’un impôt plus égalitaire mais pour autant je ne crois pas qu’une marche fiscale suffira.
    Le monde de la culture comme la santé ne doit pas etre une marchandise et je n’accepte pas qu’on transforme certains lieux dits de culture en concession automobile pour faire toujours plus de profits.. Soyons clairs donc, privé et culture ne font pas bon ménage et je le dis d’autant plus car je travaille dans ce domaine.On devrait donc se poser aussi la question de l’appropriation de lieux de culture qui sont privatisés pour en faire des lieux publics ouverts a tous.

    1. Laurent Paillard

      Bonjour,

      Ce que tu dis ne me semble pas en contradiction avec les réflexions programmatiques du PG et et les lignes de forces de l’écosocialisme donnant une large part à la question des communs, y compris de la culture.

      Si la question t’intéresses tu peux lire mon livre : La Gratuité intellectuelle, pour une véritable révolution numérique, éditions parangon et/ou mes articles dans le dernier numéro de la revue Les Z’indigné(e)s la vie est à nous (http://www.les-indignes-revue.fr/). On n’est jamais mieux servi que par soi-même!

      Par ailleurs, et sans vouloir polémiquer je suis sceptique sur la possibilité d’une révolution par le clavier, il faut parfois participer en chair et en os….

      Bien amicalement.

      1. phllippe

        rassure toi Laurent je m’implique à la cgt en tant que délégué syndical de ma boite et je suis aussi sympathisant
        d’ un autre parti politique que le votre (qui ne fait pas partie du front de gauche), mais cela ne m’empêche pas de lire pour autant ce que vous dites.L’ouverture d’esprit c’est important et je trouve qu’il est important parfois de dire les choses sur ce que je pense de votre programme, je l’ai développé plus d’une fois ici et je continuerai bien sur d’autant plus que j’aime la contradiction quand du moins elle est possible.
        Pour ce qui est de l’ecosocialisme, je n’y souscris pas du tout pour plusieurs raisons que je ne vais pas développé ici comme çà n’est pas vraiment le lieu.

  8. ROLLAND

    Il faut aller au bout de votre formulation pour ce qui concerne la « représentation » des électeurs et inscrire dans votre programme l’exigence de la « représentation proportionnelle », ce qui indique votre rejet de ce scrutin de voleurs qui attribue la moitié des sièges à la liste arrivée en tête et lui permet de participer à la répartition de l’autre moitié.
    Si vous ne l’inscrivez pas noir sur blanc, comment pourrez-vous éventuellement en formuler l’exigence à des « partenaires « éventuels » de second tour ? On pourra toujours vous objecter que ce n’est pas « dans votre programme »
    Et aussi , inscrire le non-cumul des mandats.

    1. PG 87

      Effectivement ce mode de scrutin s’apparente à « un scrutin de voleurs » avec le système de la « prime majoritaire » de 50% des sièges attribués à la liste arrivée en tête, avant la répartition à la proportionnelle de l’autre moitié des sièges.Quelle position adopter dans ces conditions ?
      Il nous semble qu’il faut partir d’un principe démocratique simple: tout suffrage qui se porte sur la liste FDG au 1er tour, doit se retrouver au Conseil Municipal tant sur la défense par nos élus, du contenu programmatique qui aura été choisi par nos électeurs (donc pas de « compromis programmatique pourri »), que sur le nombre des sièges de notre liste. En conséquence, même si ce mode de scrutin ne nous convient pas (nous le changerons dans le cadre de la VIème République), nous ne saurions acter la sous-représentation de nos électeurs au Conseil Municipal.
      Et donc, dans d’éventuelles discussions de second tour avec toute liste se réclamant de gauche et elle aussi qualifiée pour le second tour, nous aurons bien sûr comme exigence le partage pleinement démocratique de la prime majoritaire, à la proportionnelle des résultats de 1er tour.
      Ce qui, en cas d’accord, se traduirait mécaniquement par un nombre de sièges FDG qui ne serait pas exactement proportionnel aux suffrages mais un peu plus que proportionnel, compte-tenu du mode de scrutin, dont nous ne portons pas la responsabilité. C’est pourquoi nous avons parlé d’une représentation « juste » plutôt que strictement proportionnelle.
      Évidemment, en cas de non accord, cela nous conduirait à un maintien au second tour: les électeurs du FDG doivent être pleinement reconnus. C’est non négociable.
      Par ailleurs, il va de soi que nos élus ne cumuleront pas de mandats. Mais c’est mieux en le disant, c’est vrai.”

  9. Marie Labat

    Le PG m’a fait avancer sur la question de la gratuité (je viens d’EELV). Je pense que c’est une bataille à mener. La gratuité est le seul moyen de ne stigmatiser personne et … ça vaut le coup, pour les transports car cela fera reculer aussi sec l’usage de la voiture.
    Je suis d’accord aussi (entre autres choses car le programme du PG me convient bien) avec l’urgence de la démocratie participative. Peut-on continuer à prendre des décisions qui impactent la quotidien des gens sans les avoir consultés ? Il faut même aller plus loin c’est-à-dire, ne pas tout ficeler avant consultation. Les citoyens boudent les comités de quartier, parce qu’ils savent que leurs remarques restent lettre morte et qu’à l’arrivée, les décideurs mènent au bout les transformations qu’ils avaient décidé de faire, avant consultation. Après, on pleure en disant que ah là la, les gens ne s’impliquent plus dans rien. Si les gens savaient que leur parole peut avoir un véritable impact, je parie sur le fait qu’on les verrait de nouveau agir. C’est l’étouffement dont nous sommes victimes qui nous démobilise. En plus, on aurait la bonne surprise de découvrir que plein de gens ont des idées géniales.
    Prenons l’exemple de l’espace que va dégager l’ancienne clinique Chénieux. Il y a tout un quartier autour qui s’inquiète. La bonne démarche aurait été de réunir ce quartier et de se demander tous ensemble : ce millier d’hectare, en plein centre-ville, si on vous disait que vous avez carte blanche, vous en feriez quoi ? Je parie que les idées fuseraient. Mais non : il va juste surgir là un hypermarché de plus, une maison foyer pour seniors de plus, un hôtel de plus, un énorme parking souterrain, et j’ai oublié quoi d’autre : mais des trucs inutiles parce qu’on les a déjà de trop. C’est vraiment pénible à force.

    1. PG-87

      Et concernant l’espace de l’ancienne clinique Chénieux, c’est l’occasion à ne pas rater de susciter l’émergence, avec l’engagement actif de la population, de ce que nous avons appelé un “cœur de quartier” qui soit polyfonctionnel, commerces (locaux) services habitats travail petites structures pour personnes dépendantes, voir mixte générationnel, la fac est à coté, … , quelque chose de plus vivant que les blocs d’en face. Et peut-être sans en passer par l’habituelle destruction / reconstruction intégrale, histoire de ne pas gaspiller les ressources, l’énergie, et nos sous.
      Effectivement ce n’est pas le grand projet clé en main et cela implique de prendre les moyens d’impliquer du monde, avec pourquoi pas, des budgets participatifs.

  10. philippe

    Autre suggestion pour votre prochaine liste electorale ne pas reprendre dans la future liste ceux qui ont gouverne avec les socialistes ca fera vraiment plus clair et plus lisible que de retrouver des gens qui par le passe ont gouverne sans gene pendant des annees avec les socialistes locaux.le grand coup de balai dont vous parle depuis pas mal de temps doit s accompagner aussi d une nouvelle equipe avec une representation qui represente tous les les secteurs de la societe..des precaires des chomeurs en position eligible seraient les bienvenus je pense mais surtout eviter de representer les meme.

    1. PG 87

      On est d’accord…

      1. Veytizoux

        Pas d’accord ici, sur les anciens membres de l’ancienne majorité de gauche au CM de Limoges….et en contradiction avec l’expérience de Limousin terre de gauche où la tête de liste issue de l’ancienne majorité a donné à voir d’un mouvement vers du différent et donc paradoxalement , cela a donné une dynamique.

        Après , cela ne doit pas être une règle, ni dans un sens ni dans l’autre….la bonne tête de liste peut sortir de “l’ancien” qui mute comme du neuf qui émerge. Cela dépendra beaucoup en fait, des candidatures réelles et de leurs froces ou faiblesses respectives, nul n’étant parfait!

  11. philippe

    Peut etre un rassemblement aussi avant meme des elections serait une bonne chose pour revendiquer que l ancienne clinique soiit utiliser a autre chose que les projets traditionnels…il. faudra de toute facon un moment donne se poser la questions des actions sur le terrain; trop souvent la gauche fait des actions d ampleur dans la capitale mais jamais sur limoges.peut etre aussi des actions aussi pour la gratuite et si vous faites cela je pense que bon nombre de gens seront prets a s impliquer il suffit de trouver un sujet federateur qui concerne tout le monde

    1. PG 87

      En tout cas, il y a un vrai sujet: que fait-on effectivement de cet endroit et donc bien entendu aussi comment fait-on.
      Pour ce qui concerne un domaine de la gratuité qui concerne tout le monde: les transports urbains (et péri-urbains avec TramLim…).

  12. philippe

    Deux axes a developper dans votre campagne a mon avis pour l emploi veritable et contre la misere et le chomage et pour la gratuite.quand a l ecologie en parler oui mais pas trop car la majorite des gens en ont une mauvaise image notamment avec l ecotaxe et les positions plus que tendancieuses d eelv qui l ton totalement discredite.

    1. PG 87

      Les impôts aussi la majorité des gens en ont une mauvaise image. Je ne pense pas que pour autant nous devions manifester avec les “bonnets rouges” contre les impôts, pour leur suppression. Ce qu’il faut, c’est une révolution fiscale, une fiscalité socialement et écologiquement juste: par exemple remplacer la TVA par un véritable impôt direct et progressif sur le revenu, un impôt sur le capital et ses revenus, des “visas sociaux et environnementaux”…
      Pour l’écologie c’est pareil me semble-t-i. Le capitalisme vert est un enfumage, une arnaque: ça on est bien d’accord ! D’accord pour s’opposer à l’écologie punitive où on préfère culpabiliser les familles plutôt que s’en prendre aux racines capitalistes et productivistes du système, où on en appelle en permanence et exclusivement aux comportements individuels en refusant toute action publique faisant reculer les intérêts marchands. Mais dans capitalisme vert ce qui nous gêne, nous, ce n’est pas le vert… c’est le capitalisme !

  13. ROLLAND

    La “timidité” de la réponse de DS concernant la “proportionnelle” est de mauvais augure, car elle ne prend pas en compte l’importance des mots. Dans son intervention sur le “coût du capital”; JLM, co-président du PG, a longuement mis l’accent sur le fait que “la représentation du monde et de la société” que les gens ont, est déterminante de leur mode de pensée et donc d’activité et d’intervention, ou plutôt a-t-il dit de “non-intervention” tant le “consentement à l’ordre du monde” est intériorisé par l’utilisation de tous les moyens dont disposent les dominants.
    Et l’on pense dans les mots : il faut donc que ce mot, ce “gros mot” apparemment, PROPORTIONNELLE soit inscrit noir sur blanc dans tout document programmatique, inscrit et répété jusqu’à ce qu’il devienne le bien des masses comme dirait le “marxiste JLM”.
    Et ce principe électoral démocratique doit être la base de tout accord portant sur la composition d’une liste FDG, ou de second tour si la nécessité politique y oblige.

    1. PG 87

      Proportionnel de quoi ? Si on ne le précise pas, même écrit noir sur blanc, ça n’a strictement aucun sens, et c’est le meilleur moyen de se faire rouler dans la farine rose !!!

  14. philippe

    Le pg comme tout parti a gauche a un gros probleme; il ne represente plus la base de la societe ; rares y sont les chomeurs les travailleurs precaires la est le fond de l affaire de toute la gauche; ce n est donc pas une question de proportionnelle uniquement mais plus une question de recuperations des masses qui glissent peu a peu vers l extreme droite et cela on ne pourra reellement y mettre fin qu en ayant un discours radical opposant capital et travail c est pour cela que je pense qu on doit vraiment acces dans un programme de gauche le rapport de classe plus que jamais present.le dernier bulletin de la cgt liaison 87 le montre que jamais les divdendes des patrons n ont jamais ete aussi importants; aussi dans votre programme cela doit etre clairement mis en lumiere et l on doit vraiment poser la question de l appropriation du capital. L ecologie on peut en parler mais encore une fois il faudra la developper avec le question de l emploi en premier.

  15. ROLLAND

    Proportionnel de quoi ? Donc précisons en reprenant les termes mêmes de ce que tu as écrit précédemment : “nombre de sièges proportionnel aux résultats du premier tour”. Selon quelle méthode ? A la plus forte moyenne ou au plus fort reste ? le plus “démocratique” dit-on est “à la plus forte moyenne”
    Ma question est : pourquoi ne l’écrivez-vous pas ? parce que cela empêcherait ceux qui en rêvent d’avoir plus de 50 % des sièges avec seulement 35 % des voix au premier tour ? Vous ne voulez pas lever ce lièvre ? Serait-ce parce, d’avance vous acceptez qu’il y ait une majorité sans vous, de façon à pouvoir rester dans une position commode de protestataire pur et dur ? du moins pour cette fois…
    Je ne suis pas spécialiste de “farine électorale” de quelque couleur qu’elle soit, je n’ai “concouru” dans aucune élection personnelle, je suis un “observateur “qui essaie de se convaincre qu’il y a une autre façon de faire de la politique : en “jouant cartes sur tables ” devant les électeurs et donc avec ses “partenaires” éventuels.
    Je ne demande, comme beaucoup, qu’à être convaincu, et je ne pourrai jamais l être que par des gens qui sont eux-mêmes convaincus de ce qu’ils écrivent le 26 et n’oublient pas dès le 28 du même mois.

    1. PG 87

      Et bien, on y arrive ! Tu nous trouvais timide,… et voilà qu’on deviendrait trop gourmand !!!
      Ce scrutin comme tu l’as dit toi-même est un “scrutin de voleurs”; c’est une proportionnelle “canada dry” du fait de ce dispositif de la prime majoritaire pour la liste arrivée en tête: 50 % des sièges lui reviennent + ce qui lui revient à la proportionnelle, sur les 50% de sièges restants. Autant dire que si on écrivait ce que tu proposes: “nombre de sièges proportionnel aux résultats du premier tour”, on “abandonnerait” de fait l’essentiel de la prime majoritaire à la liste arrivée en tête ! Au nom de quoi un électeur du FDG devrait-il être ainsi (dé)considéré ?

    2. PG-87

      Petites supputations, en essayant de rester le plus concret possible, car là, Rolland, j’ai du mal à suivre.

      Deux listes pensent qu’elles peuvent envisager de “fusionner” (dans notre cas le terme est malheureux, c’est comme cela), pour faire obstacle à la droite.
      Si l’une, pure hypothèse et les pronostiqueurs sont à la peine, a fait au premier tour 20% et l’autre 40%.

      1/ Répartition, régulièrement sur la nouvelle listes (par blocs par ex) 4/6 de l’une et 2/6 de l’autre dans ce cas.
      2/ Et deux principes incontournables, qui garantissent que les voix des électeurs du premier tour seront portées pendant 6 ans, au sein du conseil municipal ( https://www.pg87.fr/limoges-2014/ ) :
      -La liste la plus forte des deux ne choisit personne, ne réfute personne, l’autre liste reste souveraine pour placer ses candidats comme expliqué au 1/.
      -Aucune tractation politique mais seulement l’idée de s’allier pour contrer l’arrivée d’une équipe de droite au pouvoir à Limoges. Cela veut dire liberté de vote et de parole pour nous pour toute la mandature, sur la base des options de notre projet. On nous trouvera pour toute politique de gauche à Limoges, mais aussi pour nous opposer à tout ce que nous combattons (voir le projet).
      3/ Et si cela n’est pas possible, nous nous maintenons au deuxième tour. Et les questions que tu (te) (nous) poses montrent, et c’est bien notre analyse, que dans d’autres conditions nos électeurs ne nous suivraient pas, voir ne viendraient même pas au premier tour.

      Effectivement, si nous gagnons, nous n’appliquerons pas la proportionnelle avec les élus des listes de droite …

  16. philippe

    L ancien qui mute? Comme robert allie du ps..desole de le redire il faut du sang neuf et pas ceux qui en leur temps ont soutenus les emplois precaires.quand a limousin terre de gauche je ne crois pas que les anciens allies du socialisme ont ete les plus dynamiques dans cette lutte.

  17. philippe

    On. Peut aussi se demander pourquoi le front de gauche ne fait pas de meilleurs scores et si justement ces fameux anciens que tu glorifies temps n y sont pas aussi pour quelque chose quand le pc s allie avec la majorite.a paris.vois tu jean philippe ce que je reproche a ton parti c est de ne plus etre communiste et d avoir oublie jusqu au sens originel du terme.

    1. Veytizoux

      Je ne faisais pas référence à Robert Hue mais à C.Audoin qui a mené très intelligemment la campagne des régionales avec LtG.

      La plus grande intelligence ayant été notamment de prendre le drapeau de l’union de la gauche à deux mains pour laisser le bâton merdeux de la division au PS…..et hop le score de LtG en Haute-Vienne est passé de 12.5 à 21 % entre les deux tours….je suis plus que réservé sur la réitération aux municipales à Limoges de cette intelligence politique et non tactique de circonstance.

      Depuis la présidentielle, les élections partielles ont montré grosso-modo ce que tu dis sur le FdG qu’elle qu’ait été la couleur politique du candidat présenté par le Front de Gauche, mais si tu as décidé qu’en toutes circonstances au bout du bout, c’est la faute du PCF, face à ta belle détermination, je n’insisterai pas plus que cela.

  18. ROLLAND

    Comme je n’ai fait que te citer, c’est toi qui ne te comprends pas, ou te comprends trop bien pour ne pas le vouloir.
    Mais à ne pas vouloir comprendre cela peut durer longtemps. La proportionnelle ne peut s’appliquer que dans deux cas de figures que tu fais semblant d’ignorer
    Premier cas : résultats acquis dès le premier tour, la loi des voleurs pour la moitié des sièges s’applique quelle que soit la protestation verbale
    Deuxième cas : aucun élu au premier tour ; constitution d’une liste pour faire barrage à la droite associée ou non à l’extrême droite. Liste avec d’autres : sur quelles bases puisque personne n’a encore d’élus ? c’est le seul cas de figure qui exige que cette position soit explicitée dans le programme du PG pour que justement l’ensemble des sièges revenant à la liste arrivée en tête (donc avec la fameuse prime) soit attribué selon la proportionnelle
    Si cette précision n’est pas donnée, que vous le vouliez ou non, vous serez entraînés à subir la loi du plus fort du premier tour, et donc dans une situation confortable, quitte avec sa pauvre conscience de “goche” en ayant fait battre la droite, mais au prix de l’hégémonie de partenaires et d’une politique que vous dites combattre.
    L’objectif est de faire qu’une liste non élue au premier tour, donc n’ayant pas atteint la majorité absolue des suffrages, n’obtienne pas au second une majorité de sièges grâce à la “fusion technique” avec une autre liste
    Ou alors annoncez-le clairement, que vous êtes prêts à renoncer à “gérer” les affaires municipales avec d’autres
    C’est cela l’honnêteté dont se réclame la politique autrement, non ?

    1. PG 87

      Reprenons avec une calculette et des lunettes !
      • D’abord la calculette: on parle bien de la proportionnelle au second tour en cas de “fusion” pour faire barrage à la droite extrêmisée. Il s’agit de partager la prime majoritaire à la proportionnelle des rapports de force électoraux de premier tour, entre les listes qui fusionnent, évidemment. Et pour le reste des sièges, à la proportionnelle
      des résultats. Donc au global, une représentation “juste” en sièges, des électeurs du FDG de 1er tour suppose (au cas où nous ne soyons pas en tête) un nombre d’élus FDG supérieur à la stricte proportionnelle des résultats. Si la liste FDG fait x % des voix au 1er tour, il doit lui revenir arithmétiquement, in fine, plus que x % des 55 sièges, le différentiel devant être d’autant plus fort que l’écart de premier tour entre les 2 listes sera faible… sinon on se fait rouler dans la farine rose.
      • Maintenant les lunettes. Il est dit dans notre texte: “pas d’accord si pas de liberté de vote”; celle-ci garantit que nos élus ne voteront que ce qui sera cohérent avec notre programme, celui-là même qui aura été soumis aux électeurs au 1er tour.

  19. philippe

    Bonjour j ai une question quelle va etre la composition de la liste front de gauche? Combien de femmes ? Combien de chomeurs? De travailleurs precaires? Combien aussi de membres des differents partis politiques qui composent le front de gauche? Et ce programme va t il etre recrache comme tel sans modifications en ce qui concerne les aspects omis? Quels moyens pour impliquer la population? Des reunions? Oui mais encore vous ferez quoi pour impliquer cette population qui ne croit plus a la politique et ne prendra meme pas la peine de venir a une reunion publique? Cette problematique il faut vraiment la poser et la majorite des gens ne s impliquera que si votre liste montre qu elle est a meme de changer les choses et ce avant meme des elections.

    1. PG 87

      Le nombre de femmes c’est simple:c’est la moitié des candidats; c’est obligatoire par application de la loi de parité.
      Pour les précaires, les chômeurs,… il faut effectivement qu’ils soient présents, et le plus possible. On va s’y efforcer même si nous n’avons pas de baguette magique.
      Pour le programme: il est dit ici qu’il s’agit simplement d’une contribution du PG et même qu’il ne s’agit que d’axes de propositions, donc bien sûr que c’est incomplet… D’abord il faut prendre en compte ce qu’apporte chaque composante du FDG et bien sûr aller au-delà. Ensuite tu poses la vraie et grande question: comment impliquer celles et ceux qui ont “décroché” de la politique tellement écœurés par le sentiment d’avoir été “trahis” depuis si longtemps. Par le porte à porte bien sûr. Et toute autre idée ou proposition est susceptible de nous intéresser. Nous n’avons ni la science infuse ni potion magique…

  20. philippe

    Voir tu cher jean philippe j ai le plus grand respect pour les vrais communistes qui en toute circonstance n ont jamais change de cap..je pense a bernard toulet que j ai connu entre autre comme tres bon ami…quand a audoin pour ce dernier j ai quelques doute sur son adhesion au front de gauche quand on sait qu a une epoque il avait declare etre contre l idee de quitter l union de la gauche..de fait sa strategie m a tjs laisse perplexe ; permets moi donc de preferer les gens qui ne changent pas de cap….j arreterai la car je pourrais bien dire des choses qui fachent sur le passe ….

  21. philippe

    Les idees il y en a eu plein que j ai lu sur des sites de la mouvance front de gauche ..l idee d une coop rouge; de zone de gratuite ; de comites pour la gratuite…ce qui est curieux par contre c est cette incapacite a les mettre en route et je pense pour ma part qu elle est lie a la structure interparti ayant uniquement un but electoraliste.

  22. ROLLAND

    Vous devriez lire l’Huma de ce jour, et l’annonce du “désistement républicain systématique”, au deuxième tour, en faveur de la liste de gauche arrivée devant, quelle qu’elle soit, puisque le responsable PCF du secteur Elections n’hésite pas à faire remonter ce principe à 1789, chez les sans-culottes sans doute. C’est toujours dans les vieux pots que l’on cuisine le meilleur bouillon électoral…Mais qui s’en soucie ? L’important ce sont les têtes de listes, parfois doublées d’un mentor, d’un commissaire politique, d’un gardien des bonnes mœurs, comme cela se dit à Ambazac. Mais tout cela n’est que menterie et invention…

    1. PG-87

      Pourquoi irions nous lire cet article ? Risquerait-il de nous faire dévier des conditions strictes et impératives que nous mettons à l’éventualité, non automatique, d’une liste commune anti-droite au second tour ?
      Je t’invite à relire attentivement la page “Notre démarche”. https://www.pg87.fr/limoges-2014/
      C’est un élément essentiel de notre programme, et qui sera, nous pouvons déjà le dire, le point liminaire du programme de la liste du FDG à Limoges.
      Les gardiens des mauvaises mœurs politiques, s’ils existent, ne seront pas de cette partie-là. C’est pour cela que nous nous sommes battus victorieusement, au PG et dans les autres orgas.
      Il est capital de le faire savoir, et de ne pas colporter le contraire, par habitude malheureusement bien fondée par le passé ou d’autres réalités locales.
      Sinon nos électeurs n’iront pas voter, ni au premier, ni au deuxième tour. Et ce serait triste qu’ils ne saisissent pas la nouveauté et l’opportunité politique, à Limoges, dans ce Limousin qui a déjà inventé Limousin Terre de Gauche.

    2. Veytizoux

      Tiens , même les communistes d’Ambazac ne sont plus aussi chimiquement purs que cela ?

      Où est le problême quand il s’agit de battre la droite et l’extrême-droite ?

      Le candidat du Front de Gauche à la présidentielle n’a-t-il pas appelé à battre Sarkozy ?

      Limousin Terre de Gauche n’était-il pas disposé à envisager l’union quand les émissaires du PS sont venus jeter de l’huile sur le feu et portent depuis la responsabilité de la division à gauche ?

      Rolland souhaite-t-il reprendre à deux mains ce bâton merdeux ?

      Comme le rappelle Jean-Pierre justement ci-dessous, cela ne se ferait pas à toutes les conditions mais le barrage à la droite et à l’extrême-droite doit se faire sans ambiguté.

      1. ROLLAND

        Pourquoi Veytizoux se sent-il si concerné par ce qui n’était qu’une info sur une position exprimée dans ce qui reste de l’organe central du PCF par le responsable national du secteur Elections du PCF ? L’injure n’a jamais remplacé les arguments, sauf chez ceux qui en manquent cruellement.
        Le problème, c’est que le PCF prend cette position “dans toute la diversité des situations”, précisant plus loin “dans tous les cas, le maintien au second tour…”. Et ce, depuis 1789 ?
        S’il ne s’agissait que de “battre droite et extrême-droite”, ou de ne pas courir le moindre risque ( à la différence de ce que préconisent et font les apprentis-sorciers), il n’y aurait aucun problème. Encore que, il ne faudrait pas que celles et ceux qui seraient devant “exagèrent”, jettent de l’huile sur le feu (?)
        Mais il y aura d’autres cas de figure, n’est-ce pas. Et là, on attendait d’un dirigeant politique attentif au monde réel qu’il réponde : ça dépend.
        Il ne le fait pas. Il verrouille le second tour. Et s’il en est réellement ainsi, la crainte exprimée à juste titre par Jean-Pierre est légitime : “nos électeurs n’iront pas voter, ni au premier, ni au second tour”. Mais le dogmatisme empêche toujours de percevoir et d’analyser la diversité des situations

  23. philippe

    quel drôle de débat …

    Au delà de tout ce tricotage électoral, moi ce que je constate après avoir lu votre beau programme c “est que votre profession de foi parle de “redonner le pouvoir au peuple” mais dans ce cas alors il faudrait mettre en place des actions à destination des plus démunis pour en faire de véritables acteurs, pas des faire valoir, ce que la gauche sait très bien faire en temps électoral…la révolution par les urnes ne veut rien dire si elle n’existe qu’en période électorale.

    Dans toute cette histoire la question fondamentale que vous devriez vous posez est plus ce que le blog de partageux expose fort bien surtout quand il parle pour l’exemple de la société adrexo ou encore des personnes qu’on prive de RSA du jour ou lendemain . Derrière ces problématiques diverses il y a la question du Quoi faire pour reconquérir le peuple des crève la faim et que le front de gauche laisse de coté souvent car pas assez médiatique, pas assez porteur.

    qu’on le veuille ou non il reste une évidence, la gauche actuelle n’est plus la représentante des plus pauvres, elle tente de faire des buzz tout au plus sur des sujets médiatiques, et c’est aujourd’hui un fait qu’elle doit reconquérir ce terrain laissé à l’extrême droite et au désespoir. Si elle ne le fait pas elle va connaitre de nouvelles torgnoles a la mode de bignoles et je ne serai pas surpris que même dans une terre de gauche comme la notre elle reçoivent quelques avertissements.

  24. philippe

    qui va choisir les tetes de liste du front de gauche municipal? y aura t’il une reunion ouverte front de gauche pour decider qui? et comment???

    1. PG 87

      Chaque formation du FDG a la liberté de choisir ses modalités de fonctionnement.
      Pour ce qui est du PG, ses adhérent-e-s, (qui payent des cotisations pour faire vivre leur parti), ont pu très largement s’exprimer tout au long du processus de discussions; il en est de même des sympathisant-e-s qui sont venu-e-s aux AG, AG ouvertes à celles et ceux qui sont intéressés et annoncées largement à l’avance dans l’agenda militant présent sur ce site…

  25. philippe

    Fort bien si j ai bien compris il faut donc avoir une carte ou soutenir un parti pour participer au choix politiques du front de gauche..au fait pourquoi monsieur melenchon se retire du parti de gauche europeenne?et pourquoi n avoir jamais d assemblee generale avec l ensemble des formations politiques ? Plutot que de se reunir chacune de son cote selon sa formation?j m interroge beaucoup sur ce fractionnement quelle utilite surtout quand on est pas capable d avoir une position nationale coherente comme c est le cas du pc au niveau national..la democratie a geometrie variable. Au front de gauche pour garantir les plassous de certains notamment a paris me choque et je ne pense pas etre le seul a voir ainsi.
    Petite precision on pourrait dire de meme avec le pg qui visiblement a une strategie tres differente au niveau europeen ah quand donc une coherence de strategie qui. Vous rende lisible par l ensemble de la population?

    1. PG 87

      Pour ce qui concerne le choix des candidats, je confirme que nous ne sommes pas adeptes des “primaires” pratiquées ailleurs. Et que nos adhérentEs sont consultéEs en toute priorité. Ce qui ne signifie pas qu’il n’y ait qu’eux qui puissent donner leur avis. Nos AG sont ouvertes à tous ceux qui le souhaitent et ils peuvent s’y exprimer. En outre, Philippe, sur ce même site tu as exprimé il y a quelque temps le souhait d’un profond renouvellement en ce qui concerne la composition de la liste. Les annonces qui ont été faites mercredi me semblent largement aller dans ce sens… Comme quoi il peut y avoir différents canaux pour s’exprimer et même être entendu !
      Par ailleurs ce n’est pas JL Mélenchon mais le Parti de Gauche qui a suspendu sa participation au PGE… et précisément pour ce problème de cohérence: “Le Congrès [du PGE] vient de renouveler Pierre Laurent à la présidence du PGE. Cette décision complique lourdement notre tâche en France. La clarté de notre campagne des européennes ne doit pas être mise en danger par la stratégie portée par Pierre Laurent de rejoindre la liste du PS aux municipales à Paris. Rien ne doit venir brouiller le sens politique du vote pour nos listes. Nous décidons donc de suspendre notre participation au PGE jusqu’aux élections municipales.
      http://www.lepartidegauche.fr/actualites/communique/le-parti-gauche-suspend-sa-participation-au-pge-26262

  26. philippe

    j’attends de voir la liste entière, mais je reste quelque peu dubitatif tant sur votre programme plus préoccupée par le discours écolo que par le social a mon humble avis. quand a la tète de liste du pc elle me semble symboliser plus un homme d’appareil, je crois me souvenir enfin c’est une vieille histoire, qu’il n’était pas tres heureux avec d’autres dignitaires locaux du pc de me voir monter a la tribune d’un meeting de la gauche plurielle quand je voulais me plaindre de mes 25 francs d’augmentation du RSA sous le gouvernement Jospin…c’est vrai c’était tellement social. désolé mais je ne pardonne pas a cette gauche d’avoir trahi les pauvres.

  27. philippe

    Nous avons la effectivement une grande divergence sur ta conception de la démocratie.
    On pourrait donc appeler çà des primaires de partis,coté candidats vous n’êtes plutôt pas adeptes de la démocratie tout court , le front de gauche confirme encore une fois son incapacité a n’être rien d’autre qu’une alliance électorale incapable de se retrouver en un seul bloc, ou chaque parti choisit son poulain, mais qui les a choisi, comment pourquoi? on sait pas? les sans partis sans carte n’ont donc rien a dire, la societé civile encore moins..faisons le bilan des verts des rouges qui ont pour une grande partie soutenus en leur temps la gauche plurielle et vous croyez franchement faire du neuf avec çà? il faut être un peu réaliste les étiquettes les gens n’en n’ont plus rien a faire et surtout quand certains se réclament de partis qui en plus gouvernent ou passent des accords avec le parti socialiste…désolé par avance de faire tache et vous voir satisfait d’une telle liste qui dans son préambule programmatique ne présage rien de neuf même si l’on a changé les noms.Rien de vraiment précis sur la manière dont on va traiter les aides sociales ou plutôt les aumônes, les ombres y sont toujours, en plus çà fait un peu recalés d’anciennes élections qui se représentent pour être élus.
    Quand a melenchon en bref il fait juste le beau pour dire je suis différent le temps des élections municipales et après il rentrera dans le rang,décidément c’est encore une fois toute la non stratégie du front de gauche dans sa plus grande splendeur. bon sur ce tu peux censurer ce post relégué en fond de site, il est en tout cas clair que je ne soutiendrai en aucun cas une liste de ce genre ce même si j’ai des convictions de gauche , elle me parait au moins aussi peu révolutionnaire que celle de rodet pour laquelle je ne voterai pas non plus.

    1. PG-87

      “mais qui les a choisi, comment pourquoi? on sait pas? les sans partis sans carte n’ont donc rien a dire, la societé civile encore moins…”
      (Je ne parlerai ici que de cette remarque, pas du fond de tes désaccords, qui sont profonds et rédhibitoires)

      Donc, quand les limites sont dépassées, il n’y a plus de limites 🙂
      Si j’ai décidé, c’est un exemple, de prendre ma carte (du Parti de Gauche) c’est pour agir collectivement avec tous les citoyens qui ont à peu prés la même idée sur ce qui serait bon pour le plus grand nombre et sur les moyens d’y parvenir.
      Libre à toi de ne pas penser pareil. Et tu n’as pas “rien à dire”, tu ne t’en prives d’ailleurs pas et c’est très bien ainsi.
      Mais ne t’étonne quand même pas que “les partis” prennent leurs décisions entre adhérents pour désigner leurs candidats, et qu’ils discutent entre eux pour former des alliances sur des bases programmatiques. Le seul moyen d’y faire quelque chose est de s’encarter et de participer aux débats et aux votes.
      Après, c’est à l’ensemble des citoyens de choisir, toi comme les autres.
      L’antipolitisme fait des ravages, il est vrai si facilement, les objets de scandales ne manquent pas et font le jeu des puissants et des manipulateurs. Mais tous ces affreux-ses que l’on moque ou que l’on cloue au pilori, qui les a élus ? Qui les a crus ?
      Et si on avait les dirigeants que l’on mérite ? A crier “tous pourris” et à ne rien prendre au sérieux ?
      El là, je ne parle même pas du slogan “élections, pièges à cons” dont la rime reste pourtant bonne avec abstention.
      Bref, tu comprends l’idée.

  28. philippe

    oui je la comprends en tant qu’ancien encarté et les logiques d’appareil ou l’on donne toujours le pouvoir aux mêmes me font quelque peut vomir je dois avouer. on parle toujours de parite entre homme et femme mais la parité sociale? on en fait quoi? ils sont les ouvriers, les precaires ? si l’on dit place au peuple c’est cette logique qui devrait présider
    Pour deja changer d’optique sur le slogan” élections pièges a cons” que tu sites il faudrait je pense déjà changer la structure interne du front de gauche cela suppose une ouverte que les partis de ce mouvement n’ont malheureusement pas encore loin de là voila pourquoi de mon point de vu voter pour une telle liste n’amènera rien de nouveau.Enfin pour ma part je n’ai jamais cru à la gauche plurielle, c’est la raison première qui m’a amené a rompre avec le pcf dans les années 90.Que ceux qui sont sur cette liste et y ont cru se posent la question pourquoi ils ont perdu des gens qui étaient dans leur parti autrefois..a bon entendeur bien sur 🙂 et pour être précis je parle du pc en l’occurrence la.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.