«

»

Mai 14

Imprimer ceci Article

Collèges: le PG soutient la grève du 19 mai

Le PG soutient la grève du 19 mai contre la réforme des collèges. Et appelle l’ensemble de ses adhérent-e-s à soutenir le mouvement de grève du 19 mai.

imagesLa réforme du collège met en péril le droit de chaque collégien à un égal accès à un service public d’éducation de qualité tout en aggravant la territorialisation de l’éducation, déjà engagée par la mise en place des rythmes scolaires en primaire, et en remettant en cause l’enseignement par discipline.

Notre système éducatif va mal, à l’image de la société. Il est évidemment un des piliers essentiels de son avenir, et mérite bien autre chose qu’un projet de collège au rabais dont nous percevons bien les motivations économiques régressives et idéologiques inégalitaires.

– Des collèges autonomes: vers l’aggravation des inégalités entre établissements
  • Aujourd’hui: il y a un cadrage  national des programmes et des horaires disciplinaires (Exemple: 5 heures de français hebdomadaire pour tous les élèves de 6e, 4 heures en 5e, etc…)
  • Ce que prévoit la réforme :

 Plus d’autonomie des établissements: 20% des heures d’enseignement seront définies par l’établissement à travers la mise en place de :

– l’ accompagnement dit “personnalisé” (AP)

Le lycée “Chatel” (ministre de Sarkozy qui fit cette réforme), a déjà mis en œuvre ce dispositif: en lieu et place d’une aide individualisée (par groupes de 8 élèves) pour les élèves en ayant besoin, a été créé un “accompagnement” pompeusement baptisé “personnalisé”, mais en fait en classe entière, dans des classes de plus en plus surchargées… Se gardant bien de publier le bilan de ce fiasco,  la ministre socialiste l’étend au collège !

– des «enseignements pratiques interdisciplinaires» (EPI). Les établissements choisiront parmi les 8 thèmes de ces EPI (comme «développement durable» ou «sciences et société»), ceux qu’ils pratiqueront. Et le contenu des EPI sera défini par l’établissement: pas de programme national !

 Chaque établissement prélèvera les heures consacrées aux EPI et à l’AP sur les horaires disciplinaires. Chaque collège de France, décidera sur quelles discipline il rogne ( sur les heures de français ? de mathématiques ?  et/ou d’histoire ?) pour dégager les moyens nécessaires aux EPI et à l’AP. D’un collège à l’autre le nombre d’heures d’enseignement des disciplines sera donc différent dès la rentrée 2016.

La réforme attribue les volumes horaires disciplinaires par cycle (à partir de 2014, réorganisation des cycles: CM1-CM2-6ème = cycle 3; 5ème-4ème-3ème = cycle 4) et non plus par niveau (6ème, 5ème, 4ème, 3ème). Elle permet à chaque établissement la “modulation” des horaires disciplinaires à l’intérieur du cycle. (Par exemple un collège fera 3 heures de français en 5ème et 2 heures en 4ème; un autre fera 4 heures de français en 5ème et 1 heure en 4ème).

Conséquences

Inégalité de traitement des collégiens: autant d’organisations et d’horaires que de collèges ! Dans tel collège, les élèves feront 3 h d’anglais par semaine en 5e, dans un autre 1h30 etc.

Éducation à géométrie variable du fait de la destruction du cadre national et républicain du collège: horaires et programmes nationaux par niveau disparaissent. Si bien que, par exemple, un élève de 5ème déménage et passe du collège A au collège B durant les vacances d’été. Le prof de math du collège A fait étudier les calculs de pourcentages en 4ème alors que celui du collège B les fait étudier en 5ème !  Cet élève n’étudiera donc pas les pourcentages au collège !!!

C’est la territorialisation, engagée dans le primaire avec la réforme des rythmes scolaires, qui se poursuit dans le secondaire.

Le parcours éducatif des collégiens est mis en péril s’ils changent d’établissement en cours de cycle. Remise en cause de la continuité du service public.

– L’atteinte aux disciplines: l’abandon de l’ambition émancipatrice de l’école
  • Aujourd’hui: les enseignements disciplinaires répondent à des programmes fixés nationalement par niveau et enseignés par des professeurs recrutés sur la base de concours disciplinaires.
  • Ce que prévoit la réforme :

La réduction des heures d’enseignement disciplinaire et leur remplacement par des heures d’EPI et d’AP. .

La mise en concurrence des disciplines pour dégager les horaires nécessaires aux EPI et à l’AP.

La suppression des classes bilangues (deux langues étudiées en parallèle dès la 6e, le plus souvent allemand et anglais) et européennes (proposées dès la 4e, les sections européennes offrent un apprentissage renforcé de la langue choisie et un enseignement en langue étrangère pour une ou plusieurs disciplines non linguistiques, par exemple des cours d’histoire en anglais).

Le remplacement de certaines disciplines par des EPI ou enseignement complémentaire. Par exemple, le latin-grec ne fait plus partie des grilles horaires définies nationalement et n’a plus de programme. Il devient un EPI. Cela signifie que c’est le chef d’établissement qui décide de le mettre en place ou non dans son collège et que ‘il est décidé de le mettre en place, alors il faudra prendre les heures sur d’autres enseignements !

Conséquences

Au total, les collégiens perdront 400 heures d’enseignement disciplinaires durant leur scolarité

Disparition de certaines disciplines dans nombre de collèges (le latin-grec)

Les EPI peuvent être enseignés par des professeurs de différentes disciplines (un professeur d’histoire-géographie peut ainsi être amené à enseigner la langue grecque ou latine dans le cadre de l’EPI «Langues et cultures de l’Antiquité»).

Mise en place d’ateliers fourre-tout au détriment d’heures de français, mathématiques ou d’EPS.

Apprentissage de certaines langues vivantes mis en péril et notamment de l’allemand et des langues «rares» (chinois, arabe, russe, portugais..)

Lien Permanent pour cet article : https://www.pg87.fr/reforme-des-colleges-soutien-a-la-greve-du-19-mai/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.